Monde

La SADC appelle à intensifier les efforts pour l’égalité des sexes

Lutte contre les discriminations

Témoignages.re / 13 août 2015

Le protocole en genre de l’Alliance pour l’Afrique australe, (Southern African Gender Protocol Alliance) a exhorté les chefs d’État de la SADC à appuyer de tout leur poids l’examen du Protocole en genre de la SADC, surtout dans le cadre du suivi et de l’évaluation et des résultats (Monitoring, Evaluation and Results (MER).

Dans un communiqué publié mercredi et transmis à la PANA, l’Alliance de la SADC a noté avec préoccupation que le plan d’actions convenu par les ministres du Genre à Harare, en mai 2015, pour l’examen du Protocole de la SADC est en retard.

L’Alliance, qui produit un baromètre annuel sur l’état de l’égalité en genre dans la région, a réitéré son offre d’assistance technique pour assurer un protocole renforcé après 2015.

Elle a également exprimé son fervent espoir que le processus d’examen va baliser la voie au Botswana et à Maurice, les deux seuls pays qui n’ont pas signé le protocole à le faire.

Le Protocole en genre de la SADC est un instrument sous-régional unique adopté en 2008 qui regroupe les accords convenus en Afrique et dans le monde en matière d’égalité en genre et les renforce par 28 objectifs qui expirent en 2015, également date butoir pour les Objectifs du Millénaire pour le Développement.

L’Alliance regroupe les 15 pays membres de la SADC et 10 réseaux régionaux qui se battent pour l’adoption et la mise en œuvre et maintenant pour l’examen du Protocole en genre de la SADC.

Avec plus de 30 objectifs et indicateurs en matière de genre, la SDG offre l’opportunité de renforcer le Protocole en genre dans les domaines clés, surtout le changement climatique et les droits de la femme. Le Protocole de la SADC est en avance sur les dispositions mondiales dans d’autres domaines tels que les médiaS, indique le communiqué.


Kanalreunion.com