Monde

Lagos et Abuja affectées par une pénurie de carburant

Nigeria

Témoignages.re / 2 novembre 2009

Un des plus importants exportateurs de pétrole est obligé d’importer du carburant. En effet, alors que le Nigeria a d’importants gisements de pétrole, il n’a pas d’installations pour le raffiner et il est donc obligé de faire venir le produits fini d’ailleurs.

La capitale économique du Nigeria, Lagos et la capitale politique, Abuja, sont affectées par une pénurie de carburant, que les autorités gouvernementales ont qualifié "d’artificielle".

Les éternelles queues pour s’approvisionner en carburant à Abuja sont devenues plus pénibles la semaine dernière, alors que le produit est devenu subitement rare à Lagos le dimanche, apparemment parce que les distributeurs de carburant s’apprêtaient à stocker du carburant dans le but d’obtenir de larges gains au cas où la dérégulation anticipée des prix du carburant aurait pris effet le 1er novembre.

Mais les dirigeants de la société nationale Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) ont annoncé que le gouvernement n’était pas encore prêt pour la déréglementation qui, selon les syndicats de travailleurs, allait accroître les prix des carburants et aggraver le niveau de pauvreté dans le pays.

Ils ont également indiqué qu’il y avait assez de carburant dans les dépôts à travers le pays.

"A ce jour, nous avons suffisamment de carburant pour 42 jours", a annoncé le porte-parole du NNPC, Levi Ajuonuma, à la presse locale et il a indiqué que les distributeurs étranglaient le marché en servant à partir de quelques pompes ou en fermant entièrement leurs stations.

Un des dirigeants de la NNPC, Aminu Baba Kusa, a préparé le terrain pour la pénurie actuelle en annonçant que le gouvernement entamerait la dérégulation du secteur de l’industrie pétrolière nationale le 1er novembre.

Cependant, après que la coalition de syndicats, Nigeria Labour Congress (NLC), a menace de déclencher une grève nationale, le gouvernement a semblé retarder le plan, en affirmant qu’il n’était pas encore prêt à mettre en oeuvre la politique.

La production pétrolière du Nigeria dépend des importations de carburant destinées à la consommation locale de carburant, étant donné que les raffineries ne fonctionnent pas dans ce pays.


Kanalreunion.com