Monde

Le bilan fait état de plus de 1.000 disparus

Inondations dans le Nord-Est du Brésil

Céline Tabou / 29 juin 2010

Les pluies diluviennes qui se sont abattues depuis samedi 19 juin sur les Etats d’Alagoas et de Pernambuco ont laissé plus de 50.000 personnes sans abri, et tué plus de 1.000 personnes. Les écoles, hôpitaux, églises des deux États ont été englouties par des coulées de boues.
L’inquiétude persiste depuis le drame, car les deux zones détruites sont les plus pauvres du pays. Le Président Luiz Inacio Lula Da Silva a annoncé que le gouvernement allait allouer 55 millions de dollars d’aide mardi 22 juin.
Les inondations ont fait plus de 180.000 sinistrés, et les autorités appellent tout le monde à faire des dons. Toutefois, les victimes ont pu profiter de vivres, de médicaments, de tentes et de couvertures offerts par la population brésilienne. Malgré cela, le village au Nord-Est du Brésil, Rio Largo, a été rayé de la carte par la froce des eaux. La destruction de ce village a entrainé la mort de 44 personnes, et des centaines de personnes sont portées disparues.
Le Président Lula a décidé vendredi 25 juin de ne pas se joindre aux 24 autres membres du G20, afin de résoudre au plus vite la situation, pour coordonner les secours.

Céline Tabou