Monde

Le changement climatique au cœur des discussions

Visite du Secrétaire général de l’ONU en Chine et en Mongolie

Témoignages.re / 29 juillet 2009

Le changement climatique a été au centre des discussions du voyage du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui l’a mené en Chine puis en Mongolie.

Le Secrétaire général des Nations Unies a rencontré le Président chinois Hu Jintao, le Premier ministre Wen Jiabao ainsi que d’autres hauts représentants, à Beijing. Il a participé à des événements liés au changement climatique, notamment un événement appelé “Feu vert” (Green Light) sur les technologies à fort rendement énergétique et sur la production et l’usage intensif des ampoules destinées à économiser de l’électricité en Chine.

Le gouvernement chinois soutient le rôle dirigeant de l’Organisation des Nations Unies (ONU) dans le développement de la coopération internationale face au changement climatique, a indiqué vendredi à Beijing le Premier ministre chinois Wen Jiabao.
Soulignant l’importance du rôle de l’ONU dans le système international, il a indiqué que l’ONU avait joué un rôle essentiel dans le règlement des problèmes internationaux et régionaux ainsi que dans les mesures à prendre contre les défis mondiaux.
Il a promis que la Chine allait continuer à soutenir le travail de l’ONU et contribuer à la paix et au développement durable dans le monde.
« Le changement climatique est à la fois un problème d’environnement et de développement », a indiqué le Premier ministre, ajoutant que les pays développés devaient offrir davantage d’aides concrètes à ceux en voie de développement, tant en fonds qu’en technologies et en possibilités de construction d’installations pour un développement durable dans le monde entier.

De son côté, Ban Ki-Moon a fait l’éloge des efforts déployés depuis longtemps par la Chine pour promouvoir la paix et le développement commun dans le monde. L’ONU souhaite renforcer sa coopération avec la Chine afin de faire face aux défis mondiaux tels que le ralentissement économique, les conflits régionaux, le changement du climat et la sécurité alimentaire.

Désertification liée au changement climatique en Mongolie

M. Ban s’est ensuite rendu en Mongolie le dimanche 26 juillet pour une visite officielle, qui sera centrée également sur le problème des changements climatiques affectant les pays enclavés.
Le Secrétaire général de l’ONU y a rencontré une communauté traditionnelle de bergers en Mongolie pour comprendre les effets du changement climatique dans les pays sans accès à la mer.
M. Ban a discuté avec des membres de la communauté de Bayangsonginot et devait passer la nuit dans un “ger”, une habitation traditionnelle mongole. On lui a expliqué les effets de la désertification et d’autres problèmes sur les modes de vie de la communauté. Il a écouté un exposé sur l’impact du changement climatique sur le parc national Hustai, situé à environ 100 kilomètres au Sud-Ouest de la capitale, Ulaanbaatar, et où vivent les chevaux sauvages appelés Takhi.
« Vous avez un problème de désertification, (et) vous avez aussi des problèmes de dégradation, mais ce sont des problèmes communs auxquels nous devons tous répondre », a-t-il dit.

Lors de ses entretiens, M. Ban a salué les autorités locales pour leurs efforts et a appelé les gouvernements nationaux et locaux à travers le monde à mieux intégrer leurs approches face au changement climatique afin de garantir une pleine grande efficacité.

Risham Badroudine


Kanalreunion.com