Monde

Le chômage augmente brutalement en Amérique latine et dans les Caraïbes

Social

Témoignages.re / 23 décembre 2016

Le taux de chômage moyen a atteint 8,1 pour cent selon le rapport annuel. Vingt-cinq millions de personnes cherchent en vain du travail. La qualité de l’emploi s’est également détériorée du fait de la hausse du travail informel et du travail indépendant. L’impact sur les jeunes est particulièrement préoccupant.

JPEG - 11.6 ko

En Amérique latine et dans les Caraïbes, le taux de chômage a atteint 8,1 pour cent en 2016, le plus haut niveau de la décennie, dans un contexte de contraction économique qui a également affecté la qualité de l’emploi, a affirmé l’OIT aujourd’hui en présentant son rapport annuel sur le marché du travail dans la région.

Ce taux est supérieur de 1,5 point de pourcentage à celui de 2015 qui s’élevait à 6,6 pour cent, ce qui signifie que quelque cinq millions de personnes sont venues grossir les rangs des chômeurs, qui sont maintenant environ 25 millions, selon « le Panorama du travail 2016 de l’Amérique latine et des Caraïbes » que le Bureau régional de l’OIT publie à la fin de chaque année depuis plus de 20 ans.

« La situation de l’emploi dans la région s’est dégradée en 2016 : le chômage a brutalement augmenté, l’informalité s’accroît et la qualité de l’emploi s’est détériorée », a déclaré le Directeur régional de l’OIT pour l’Amérique latine et les Caraïbes, José Manuel Salazar. « La fin d’année se caractérise par une inquiétante série de reculs et d’impacts négatifs sur de multiples indicateurs », a-t-il ajouté.

« Bien que d’importantes différences existent entre les pays et les sous-régions, c’est en moyenne la pire année de la décennie pour la région, en termes de croissance économique et de taux de chômage », a averti le Directeur régional de l’OIT. « La contraction économique a réduit la création d’emplois ».

Le plus préoccupant, a-t-il dit, c’est que si les prévisions de croissance lente pour 2017 se vérifient, le chômage augmentera encore l’an prochain pour atteindre 8,4 pour cent.

Le rapport de l’OIT relève que cette hausse du chômage intervient alors qu’une contraction économique de -0,6 pour cent ou -0,9 pour cent pour 2016 est prévue, respectivement par le FMI et la CEPALC.

Le taux moyen de croissance économique pour la région reflète des réalités diverses, note le rapport, puisque l’Amérique centrale, les Caraïbes et le Mexique enregistrent des taux positifs, tandis qu’une récession touche l’Amérique du Sud, surtout le Brésil où vivent près de 40 pour cent de la population économiquement active de la région, ce qui influence fortement la moyenne pour l’Amérique du Sud et la région dans son ensemble.

Bien que les taux de chômage reflètent aussi des situations nationales disparates, en 2016, « un phénomène à l’échelle de la région entière a été détecté » puisque le taux a augmenté dans 13 des 19 pays pour lesquels des données sont disponibles en date du troisième trimestre de l’année.

La hausse du chômage affecte davantage les femmes que les hommes. L’augmentation du taux de chômage des femmes est de 1,9 point de pourcentage, portant le taux à 9,8 pour cent, presque un taux à deux chiffres pour la première fois de la décennie.

En ce qui concerne les jeunes, le Directeur régional de l’OIT a déclaré que la hausse de près de 3 points de pourcentage était « particulièrement préoccupante ». Cette augmentation a porté le taux de chômage des jeunes à 18,3 pour cent, le plus fort de la décennie. Le taux de chômage des jeunes est 3,1 fois plus élevé que celui des adultes de plus de 25 ans.


Kanalreunion.com