Monde

Le Mali et l’Afrique du Sud plaident pour l’arrêt immédiat des hostilités

Guerre en Libye

Témoignages.re / 27 juin 2011

Nouvel appel au cessez-le-feu à destination de tous les belligérants de la guerre civile en Libye.

Le Mali et l’Afrique Sud plaident pour un arrêt immédiat des hostilités en Libye et l’assistance humanitaire aux populations victimes de violences au conflit libyen, annonce le communiqué conjoint publié jeudi à Bamako à l’issue de la visite de travail de deux jours du ministre sud-africain des Relations internationales et de la Coopération, Mme Malte Nkoana Mashabane.
Les deux parties souhaitent l’instauration rapide d’un climat de dialogue politique en vue d’une résolution durable du conflit dans l’intérêt du peuple libyen conformément à la feuille de route du comité ad hoc de l’Union africaine sur la Libye dont les deux pays sont membres.
Elles ont en outre réaffirmé leur engagement pour la paix, la sécurité et l’intégration régionale en Afrique et ont prôné l’assistance régionale sur le continent et encouragé les efforts de l’Union africaine dans la résolution des situations au Soudan, à Madagascar, en Libye, au Zimbabwe et en Somalie.
Sur le plan bilatéral, les deux parties ont réaffirmé leur engagement à travailler de concert pour le renforcement de leur coopération.
Elles ont convenu de la tenue par Afrique du Sud, dans les meilleurs délais, de la troisième session de leur Grande commission mixte de coopération.


L’OTAN visée par une plainte pour crime contre l’humanité

Une citoyenne libyenne appartenant à une famille dont cinq membres ont été tués le 19 juin à Arada, un quartier résidentiel de la banlieue Est de Tripoli par un bombardement de l’OTAN, a annoncé qu’elle intentera un procès contre cette organisation pour crime contre l’humanité.
Dans une déclaration lue vendredi soir par la télévision libyenne, Mme Hana Al-Gharari a demandé la formation d’une commission internationale d’enquête pour s’enquérir des destructions subies par la plupart des maisons du quartier d’Arada.
Elle a souligné le droit de sa famille de demander réparation à l’OTAN à cause du massacre de ses parents.
Mme Al-Gharari a réfuté les allégations de protection des civils avancées par l’OTAN, affirmant que les images de destruction des maisons de son quartier diffusées par les télévisions du monde révèlent l’hypocrisie de ces allégations.
Les avions de l’OTAN ont bombardé aux premières heures de dimanche dernier le quartier de Arada, dans le secteur de Souk Al-Jumaa, tuant neuf civils dont cinq membres d’une même famille, celle de Mme Al-Gharari, blessants 18 autres.


Maintien des prix subventionnés pour le Ramadan

Bien que la crise politico-militaire ait sérieusement perturbé les prévisions des autorités libyennes relatives à l’approvisionnement de la population en biens de consommation courante et de première nécessité, à l’approche du mois de Ramadan, les fournisseurs se sont engagés à rendre disponibles ces produits à des prix subventionnés comme par le passé.
Le comité populaire général libyen de l’économie, de l’Industrie et du Commerce a indiqué, à l’issue d’une réunion tenue samedi, que la valeur totale des contrats liés à ces approvisionnements prévue pour boucler l’année 2011, se chiffrait à 3,6 milliards de dinars (environ 2,8 milliards de dollars US) dont 1,79 milliard de dinars destinés à l’importation.
Ces commandes concernent notamment le lait condensé, le lait pour enfants et le blé dont 600.000 tonnes font l’objet d’importation pour compléter la production nationale évaluée à 200.000 tonnes.
À cet effet, l’administration libyenne a annoncé la formation d’un comité chargé d’examiner les prix des marchandises non subventionnées, tels le lait, l’eau minérale, les jus et les les légumineuses haricots, dont les institutions compétentes œuvrent à l’approvisionnement, en partie, à des prix subventionnés.
Elle a insisté sur la nécessité que ces produits de grande consommation soient mis à la disposition de tous les Libyens, dans toutes les régions à travers le Fonds de stabilisation des prix et les Associations des consommateurs à des prix subventionnés.


Kanalreunion.com