Monde

Le Nigeria prend des mesures contre l’épidémie d’Ebola

Après le décès d’un malade à Lagos

Témoignages.re / 28 juillet 2014

Avec au moins un cas de maladie du virus Ebola enregistré jusqu’ici au Nigeria, le gouvernement fédéral a pris des mesures pour empêcher des voyageurs infectés d’introduire cette maladie dans le pays.

Une de ces mesures va consister à s’associer aux compagnies aériennes étrangères pour mettre en place des centres de dépistage et d’isolement au niveau des aéroports internationaux et autres points d’entrée.

La semaine dernière, un Libérien de 40 ans, Patrick Sawyer, est décédé peu après son arrivée au Nigeria, après que l’on a découvre qu’il était infecté par le virus Ebola.

M. Sawyer, qui est arrivé à Lagos dimanche, est décédé jeudi dans un hôpital de la ville. Ses restes ont été incinérés.

Le Commissaire à la Santé de l’Etat de Lagos, le Dr. Jide Idris, qui a annoncé le décès de M. Sawyer, a déclaré que le Libérien a été dépisté positif au virus Ebola, mais que le résultat d’un test définitif était attendu de Dakar, la capitale sénégalaise.

Il était apparemment déjà malade quand il a embarqué à bord de l’appareil qui l’a d’abord conduit dans la ville du sud-est de Calabar, où il a pris un autre vol pour Lagos.

Le quotidien local, Punch, a cité lundi le porte-parole de l’aviation, Yakubu Dati, qui a déclaré que le gouvernement avait commencé à dépister les passagers internationaux soupçonnés d’être porteurs du virus.

"Nous avons commencé le dépistage nécessaire au niveau des aéroports et nous demandons aux compagnies aériennes de s’assurer que ceux qui prennent leurs vols ne soient pas dans la catégorie des personnes infectées par le virus.

"Deuxièmement, nous examinons toutes les listes de passagers à l’arrivée et nous notons tous les cas suspects. Pour le moment, nous avons installé des centres de dépistage intensifs au niveau du Port et des aéroports.

"Nous sommes également en train d’installer des centres d’isolement afin que les patients présumés soient isolés avant de recevoir un traitement. Ainsi, nous travaillons étroitement avec le ministère fédéral de la Santé à cet effet’, a-t-il expliqué.

Plus de 1903 cas et 660 décès causés par Ebola ont été signalés en Afrique de l’Ouest depuis que l’épidémie a éclaté en Guinée. Elle se propage désormais au Liberia et en Sierra Leone.

La maladie du virus Ebola est une maladie virale aigüe souvent caractérisée par un accès brutal de fièvre, une grosse faiblesse, des douleurs musculaires, des migraines et un mal de gorge.

Ces symptômes sont suivis de vomissements, de diarrhée, d’urticaire, de dysfonctionnement rénal et du foie et dans certains cas d’hémorragies internes et externes.

Il n’y a pas de remède à cette maladie.


Kanalreunion.com