Monde

Le président de la CAF comprend le retrait possible du Togo

Le gouvernement du Togo demande aux Éperviers de rentrer

Témoignages.re / 11 janvier 2010

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou, a fait part de sa compréhension par rapport à la décision du Togo de se retirer de la Coupe d’Afrique des nations 2010 commencée hier, même si certains médias affirment que les joueurs togolais souhaiteraient rester pour la mémoire des défunts.

« Vous êtes venus ici pour jouer au football, mais malheureusement deux de vos frères ont été tués. Je me sens terriblement mal et à court de paroles », a affirmé M. Hayatou après avoir visité la province de Cabinda, au nord de l’Angola, où une attaque a eu lieu sur un convoi de bus transportant l’équipe en provenance de son camp d’entraînement situé en République du Congo.

« C’est à vous de décider si vous voulez rester dans cette compétition synonyme de fraternité, d’amitié et de solidarité. Et au cas où vous décideriez de quitter la compétition, nous comprendrions votre décision et elle serait acceptée. C’est un choix difficile. Il est individuel et collectif. Vous êtes les seuls à pouvoir décider », a annoncé le président de la CAF.

Issa Hayatou a également visité dimanche le lieu de résidence du groupe B en compagnie des membres de la direction de la CAF. Outre le Togo, ce groupe rassemble le Ghana, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.

Avant de quitter Luanda pour Cabinda, M. Hayatou a eu une longue discussion avec le Premier ministre angolais, à l’issue de laquelle il a reçu « toutes les assurances que la sécurité sera assurée dans les endroits qui abritent les compétitions conformément aux exigences des délégations », note un communiqué de la CAF.


Kanalreunion.com