Monde

Le recteur de l’UCAD pour un centre multiculturel au Sénégal

À l’image de ce qui existe déjà en Chine

Témoignages.re / 17 août 2009

Le recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Abdou Salam Sall, a déclaré mercredi à Dakar qu’il rêvait de la création d’un centre multiculturel au Sénégal.

S’exprimant à l’occasion du bilan de la première année académique de l’Institut supérieur des arts et de la culture (ISAC), un démembrement de l’UCAD, il a révélé qu’en Chine, il y a des infrastructures qui permettent à l’art de bien fonctionner, notamment à travers le multimédia.
« Au Sénégal, on vivait mal la culture, car on n’avait pas formé de personnes maîtrisant parfaitement la culture, l’informatique et le management afin de propulser les métiers de la culture. Pourtant, il y a bien des compétences académiques », a indiqué M. Sall, avant d’ajouter : « ce n’est que par les valeurs qu’on transcende les choses et qu’on mérite respect. L’Afrique gagne beaucoup dans les métiers des arts et de la culture. Nous avons beaucoup de choses à vendre et à prouver ».
« Il faut que l’Afrique cesse d’avoir peur et de penser qu’elle ne compte pas, qu’elle n’a pas de choses à prouver », a-t-il dit, avant d’exhorter les responsables de l’ISAC à bien s’impliquer dans la préparation du Festival mondial des arts nègres (FESMAN) prévu en décembre 2010 au Sénégal.
Pour sa part, le secrétaire général du ministère de la Culture, Papa Massène Sène, a promis que son département allait soutenir l’ISAC dès la prochaine année académique.


Kanalreunion.com