Monde

Le Royaume-Uni à feu et à sang

Une conséquence sociale de la crise

Céline Tabou / 10 août 2011

Les violences qui ont éclaté à Tottenham se sont propagées dans la nuit de lundi à mardi dans le reste du pays. Liverpool, Manchester et d’autres villes britanniques ont été le théâtre d’affrontements pendant que Londres continuait à éteindre les incendies.

Cette vague de contestation a débuté samedi 6 août à Tottenham dans le nord de Londres lorsqu’une manifestation a dégénéré en heurts entre la police et les manifestants. Les manifestants s’étaient rassemblés pour protester contre la mort d’un jeune homme de 29 ans tué par la police jeudi 4 août lors d’une fusillade.

Tottenham, point de départ

Habitant du quartier, Mark Duggan, 29 ans et père de famille, a été abattu par des tireurs d’élite de la police londonienne alors qu’il se trouvait dans un taxi. Selon les déclarations des policiers, il aurait ouvert le feu sur un officier, avant d’être abattu. Une arme aurait été retrouvée près du corps.

Quartier défavorisé, les habitants ont expliqué aux médias que les événements étaient prévisibles et découlent de profonds malaises sociaux. Certains ont indiqué, au journaliste de La Croix, que la crise économique et les coupes budgétaires, qui affectent les quartiers défavorisés, sont le terreau de nouvelles violences. D’autant plus que ces habitants vivent au quotidien ce contraste flagrant entre la pauvreté de ces quartiers, et le centre-ville de la capitale où règnent luxe et argent.

Satisfaire les marchés financiers

« Je n’appelle pas cela une émeute, c’est une rébellion. Les gens sont en colère et frustrés. S’il y a dans une communauté un fort taux de chômage et une réduction des aides sociales, voilà ce qui se passe », explique Osagyefo Tongogara, un militant de la communauté noire, cité par La Croix.

Le plan d’austérité de David Cameron satisfait les marchés financiers, mais fait porter toute la responsabilité de la crise sur le dos des Anglais, notamment les plus démunis. En juin 2010, le chancelier Osborne avait annoncé un plan d’austérité sans précédent, qui toucherait principalement les aides sociales et publiques. Ce plan visait à dégager des dizaines de milliards d’euros d’économies, pour éliminer en 5 ans la quasi-totalité du déficit "structurel" budgétaire. Gel des salaires dans la Fonction publique, la TVA a augmenté de 17,5 à 20%, réduction des aides, le plan de David Cameron met à mal les foyers modestes.

Céline Tabou


David Cameron interrompt ses vacances

Alors que les violences s’intensifient depuis samedi en Angleterre, le Premier ministre anglais, David Cameron, a décidé mardi 9 août d’interrompre ses vacances dans sa résidence secondaire à Toscane en Italie. Face aux difficultés économiques et financières dans le monde et notamment dans son pays, le Premier ministre n’a pas mesuré l’impact de son plan d’austérité et des prochaines conséquences de la crise américaine sur le pays. Le Premier ministre a tenu une réunion d’urgence mardi 9 août avec les services de secours et va s’entretenir avec la ministre de l’Intérieur et le chef de la police, a annoncé son cabinet dans un bref communiqué.


Kanalreunion.com