Monde

Le Temple du Bouddha d’Émeraude

À la découverte d’un trésor de Bangkok

Céline Tabou / 13 avril 2011

Construit au sein du Palais Royal, l’histoire de la construction du temple du Bouddha d’Émeraude est une ancienne tradition, car elle date de la période Sukkhothai (1240-1438 avant Jésus Christ).

La réalisation du temple du Bouddha d’Émeraude (Wat Phra Kaew en thaï) sous le règne de la dynastie Chakri s’est faite en deux étapes : d’un côté, le Nord et l’Est du temple, et de l’autre, le Sud, où se situe le sanctuaire principal.
En 1782, le roi Râma 1er fait de Bangkok sa capitale, il décide alors de construire un temple en hommage au Bouddha d’Émeraude qu’il avait rapporté de Vientiane au Laos. Le temple a été construit en deux ans, et en 1784, la statue du Bouddha a été transférée de Thonburi, où elle attendait sa dernière demeure dans l’ancienne cité de Bangkok.
Il est interdit de photographier le Bouddha d’Émeraude, qui est fait en jade, de même que les Bouddhas à l’intérieur de l’ubosoth, édifice bouddhique au sein du monastère entouré par huit stèles formant l’enceinte sacrée du sanctuaire. Haut de 66 cm et large de 48,3 cm, il est en position assise (comme le Bouddha sur la photo) et est la représentation du Bouddha en méditation.
Ce temple est le plus vénéré de Thaïlande, le Bouddha d’Émeraude (le terme émeraude est utilisé pour désigner la couleur verte). Sculptée à partir d’une large pierre de jade, la statue est recouverte de stuc. Selon une chronique datant de 1434, la foudre frappa soudainement un chedi (objet de vénération) de Chiengrai, ville du Nord de la Thaïlande.
Le Temple du Bouddha d’Émeraude est situé entre la bibliothèque bâtie par Rama 1er, où sont conservés les livres sacrés du bouddhisme, une maquette du temple d’Angkor Wat au Cambodge, Patrimoine mondial de l’UNESCO, et le Palais Royal.

Remarque : Appelez la journaliste à “Témoignages” si vous désirez prendre contact avec le guide qui a organisé la visite de Bangkok. Ce dernier parle très bien français et est facilement joignable.


Kanalreunion.com