Monde

Le tribunal spécial sur la Sierra Leone condamne les anciens chefs rebelles

Jugement de crimes commis pendant la guerre civile

Témoignages.re / 28 octobre 2009

Le tribunal spécial sur la Sierra Leone a condamné lundi trois anciens chefs rebelles à une peine cumulée de 117 années d’emprisonnement, pour crimes de guerre.

Les prévenus -Issa Sesay, Morris Kallon et Augustine Gbao - ont écopé des peines respectives de 52 ans, de 40 ans et de 25 ans d’emprisonnement.

Un communiqué du tribunal spécial sur la Sierra Leone a souligné que les trois chefs rebelles du Front uni révolutionnaire (RUF) avaint été déjà condamnés en avril par un tribunal pour crimes de guerre.

Les condamnations ont été prononcées à la majorité des voix par la Cour d’appel.

La cour a également déclaré qu’elle reconnaît la culpabilité des anciens rebelles dans les atrocités de guerre, les massacres, les viols et les mutilations durant une décennie.

Le tribunal spécial sur la Sierra Leone a été mis sur pied en 2002 à la fin de la guerre civile qui a éclaté en 1991 dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest.

Des rapports font état d’environ 120.000 personnes tuées et de milliers d’autres mutilées dans ces sanglantes violentes.

La cour avait également poursuivi l’ancien président libérien Charles Taylor pour son implication dans la guerre civile chez les voisins de la Sierra Leone.

Charles Taylor est notamment accusé d’avoir fourni des armes et un soutien aux rebelles de la Sierra Leone en échange de diamants lors de la guerre civile au Liberia entre 1989 et 2003.


Kanalreunion.com