Monde

Le typhon Conson s’est abattu sur l’Asie du Sud-Est

Céline Tabou / 20 juillet 2010

Les Philippines, le Vietnam et le Japon ont été touchés par le typhon Conson, qui a causé l’évacuation de milliers d’habitants, et une soixantaine de morts et de disparus. La Chine est la plus touchée. Celle-ci a du faire face à des pluies diluviennes depuis plus d’une semaine.

Le typhon est passé en Chine puis aux Philippines, ou 68 personnes sont décédées, et 84 autres disparues, d’après le bilan diffusé par le gouvernement le 18 juillet. Il s’est ensuite dirigé au Vietnam, faisant 1 mort et 11 disparus, pour être rétrogradé en tempête tropicale.
Des bateaux renversés, certains coupés en deux par la puissance des vagues et de la tempête, la grande majorité des personnes retrouvées mortes ces jours-ci, ou celles encore disparues, se trouvaient en mer lors du passage du typhon Conson.

Inondations et typhon, la Chine est la plus touchée

Le typhon Conson a abordé dans la soirée de vendredi 17 juillet la baie Yalong à Sanya, dans la province insulaire de Hainan. Les bateaux de pêche ont été rappelés et plus de 40.000 personnes vivant sur l’île ont été évacuées. Les autorités ont annoncé le décès de deux personnes, dû à l’effondrement de panneaux publicitaires.
Il s’agit du premier typhon du genre à aborder la Chine, provoquant de grandes vagues et coupant des routes dans la campagne de l’île. Les autorités de Hainan ont du suspendre les liaisons maritimes et aériennes.
Les vents violents et pluies torrentielles qui se sont abattus sur l’Asie du Sud-Est sont à l’origine des pires inondations en Chine depuis 1998. Une bonne partie du Sud de la Chine a été touchée par des intempéries depuis le début de l’année, celles-ci ont fait près de 660 morts, et plus de 200 disparus. Le coût des dégâts s’élève à 17,75 milliards de dollars, selon le dernier bilan du gouvernement.
Le Président Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao ont exigé des gouvernements locaux d’intensifier les opérations de secours et de reloger rapidement les milliers de familles habitant dans les zones menacées par les inondations ou les typhons.

Les intempéries qui se sont abattues sur le monde ces dernières semaines exigent une politique environnementale commune, afin que les catastrophes naturelles qu’ont subies la France, le Brésil, la Chine, le Japon ne deviennent pas systématiques.

Céline Tabou


Kanalreunion.com