Monde

Les armées de l’OTAN vaincues par les Talibans

Des répercussions à attendre dans le monde entier

Manuel Marchal / 30 décembre 2014

À peine un mois après les attaques du 11 septembre 2001 contre des symboles de la puissance des Etats-Unis, les armées de l’OTAN bombardaient l’Afghanistan. 13 ans plus tard, la coalition sous direction occidentale est battue. Les armements ultramodernes et les milliards deversés sur ce pays n’ont pas réussi à vaincre les Talibans. Cette défaite aura un grand retentissement dans le monde entier.

Jusqu’en 2001, le 11 septembre n’était pas une date commémorée par les gouvernements occidentaux. C’est pourtant la date correspondant à un coup d’État meurtrier soutenu par les Etats-Unis. En 1973 au Chili, les transporteurs préparent d’abord le terrain en organisant des barrages. Puis Pinochet lance l’attaque du palais présidentiel de Santiago. Le président Allende est tué dans l’assaut. Commence alors une dictature très violente, marquée par l’assassinat de dizaines de milliers d’opposants.
Mais le 11 septembre 2001, c’est au tour des Etats-Unis de connaître des scènes de guerre. Plusieurs attaques font des milliers de morts. Surfant alors sur l’émotion, Bush lance « la croisade contre l’axe du mal ». La première cible est un pays très pauvre mais doté d’une situation stratégique : l’Afghanistan. Il est en effet proche à la fois de trois pays émergents : la Russie, la Chine et l’Inde.

De la Mauritanie à l’Afghanistan

Dès l’annonce de ces projets belliqueux, de nombreux démocrates ont lancé la mobilisation contre la guerre. A La Réunion, un large collectif s’est constitué. Il a organisé une marche pour la paix qui rassembla au début du mois d’octobre 2001 plus de 20.000 personnes. C’était alors une des manifestations les plus importantes jamais organisées à La Réunion. Mais les appels à la raison n’ont pas été entendus. Quelques heures après la manifestation réunionnaise, les bombardiers de l’OTAN larguaient leurs premières bombes sur le peuple afghan.
Les armées de l’OTAN se sont alors engagées massivement dans une guerre meurtrière, avec au plus fort 150.000 soldats dans l’offensive terrestre contre Al Qaida et les Talibans. Malgré tous les moyens humains, financiers et militaires, ils n’ont pas fait mieux que les Soviétiques 20 ans plus tôt. Les Talibans ont été chassés des grandes villes sans être vaincus. Plus grave pour les Occidentaux, le mouvement taliban s’est renforcé au Pakistan tandis que Al Qaïda a essaimé de l’Afghanistan à la Mauritanie en passant par tout le Sahel et le Moyen-Orient.

Défaite lourde de conséquences

L’OTAN a installé en Afghanistan la démocratie à l’occidentale. Fraudes électorales massives et corruption ont totalement décrédibilisé ce système aux yeux de la population.
Au bout de 13 ans de guerre, les armées occidentales finissent par s’avouer vaincues. Elles organisent donc leur retrait du pays. Immédiatement, les Talibans se saisissent de l’occasion pour célébrer une grande victoire.
La défaite des armées de l’OTAN est un événement considérable. Elle aura des répercussions dans le monde entier et elle accentue encore l’instabilité de l’Afghanistan. Il semble bien que la chute du gouvernement pro-occidental ne sera plus qu’une question de temps.
Rappelons que les armées de l’OTAN sont impliquées dans d’autres guerres sur plusieurs continents. Ce signe de faiblesse renforcera la détermination des adversaires de la coalition occidentale.


Kanalreunion.com