Monde

Les conséquences des inondations sont « catastrophiques »

Australie

Céline Tabou / 13 janvier 2011

Les inondations en Australie pourraient entamer le Produit intérieur brut (PIB) de 10 milliards de dollars américains (7,7 milliards d’euros), selon des économistes cités par “Le Monde”. Le pays pourrait connaître d’importantes difficultés économiques et financières dans les années à venir, en raison de la destruction de certaines filières, comme le charbon.

L’Australie connaît une croissance annuelle actuelle de 2,7%. « Le PIB devrait afficher un creux à court terme, ou en tout cas une croissance fortement ralentie, mais pas nécessairement négative, souligne l’économiste, avant de se reprendre au deuxième semestre 2011, puis en 2012 », grâce à la demande asiatique en matières premières et aux travaux de reconstruction des logements, bureaux et infrastructures, ont indiqué les économistes.

Des villes détruites par les eaux

Depuis le début de la semaine, les inondations qui touchent principalement l’État du Queensland dans le Nord-Est du pays auraient fait au moins 12 morts, selon l’AFP. Cependant, le Premier ministre de l’État, Anna Bligh, a indiqué que le nombre de victimes devrait augmenter en raison des fouilles réalisées par les équipes de secours. Le nombre de morts causés pas les torrents d’eau monterait depuis la fin novembre à 23 morts, selon les autorités. A Brisbane (Queensland), 20.000 maisons ont été totalement inondées, et 12.000 touchées par les intempéries.

Victime du phénomène climatique La Niña, l’Australie devrait subir des pluies diluviennes jusqu’en avril 2011, alors que les intempéries ont déjà fait 200.000 sinistrés et isolé 22 villes, encore sous les eaux.

Conséquence financière du changement climatique

Le Queensland, destination touristique majeure et lieu de production de la moitié du charbon de coke dans le monde, va devoir faire face à l’abandon de deux de ses filières principales ressources d’activités : le tourisme et le charbon.

Pour John Rolfe, économiste à l’Université du Queensland, les prévisions ne sont pas bonnes pour le pays et son avenir. En effet, les inondations ont affecté les exportations de charbon et de matières premières, ce qui va se faire ressentir dans quelques années. « Sur le plus long terme, l’économie va souffrir à cause des perturbations durables dans la production, et des dépenses supplémentaires, publiques et privées, pour remettre en état les infrastructures ».
Le Conseil du tourisme du Queensland a annoncé que les pertes du secteur s’élevaient à 100 millions de dollars australiens, mais ce chiffre risque d’être revu à la hausse avec les inondations que vient de vivre la capitale de l’État, Brisbane.

Pour l’économiste Warwick McKibbin, membre du Conseil de la Banque centrale d’Australie, cité par “Le Monde”, l’impact « va être bien supérieur au simple coût des dommages ». Il semble que le Queensland devra débourser des milliards sur le budget de l’État pour pouvoir relancer l’économie et construire.


Kanalreunion.com