Monde

Les Maldives vers une crise politique longue durée ?

Après le coup d’État

Céline Tabou / 13 février 2012

Le nouveau président des Maldives, Mohamed Waheed, a accepté la tenue d’une enquête sur les circonstances entourant le transfert des pouvoirs dans l’archipel. Plongée dans une crise politique depuis le 7 février, les nouvelles autorités maldiviennes, soutenues par les États-Unis, ont annoncé la possible organisation d’élections.

Cependant, depuis la passation de pouvoir, des heurts entre la police et les pro-Mohamed Nasheed, ancien président élu démocratiquement, n’ont pas cessé. La tension a poussé le nouveau chef de l’État à assurer l’organisation d’élections « dans un avenir proche, mais si elles ne peuvent pas être menées de façon pacifique sans que nous nous y préparions, alors ce n’est pas inéluctable », a déclaré le nouveau président.

La question d’une élection

Mohammed Waheed a déclaré que les élections seraient réalisées, mais elles ne seraient pas « inéluctables » en cas de conflit.
Après avoir démissionné, suite à un possible coup d’État de la part de son vice-président, devenu chef de l’État, l’ex-président des Maldives a déclaré que son parti, le Parti démocrate maldivien (MDP), ne reconnaissait pas comme légitime le nouveau gouvernement.
De leurs côtés, les États-Unis, premier pays à avoir reconnu les nouvelles autorités maldiviennes, se sont opposés samedi 11 février à la tenue d’élections immédiates. Le secrétaire d’État américain adjoint pour l’Asie centrale et méridionale, Robert Blake, a appelé toutes les parties à faire des compromis et a déclaré que « Personne ne croit que des élections puissent être organisées correctement en ce moment. (…) Dans une situation comme celle-ci, tout le monde doit faire des compromis ». Venus dans l’archipel pour éclaircir la situation, le secrétaire américain et la communauté internationale n’ont pas « mis en cause la légalité » de la présidence de Mohamed Waheed. Ce dernier a expliqué qu’il y a « des questions concernant les circonstances de mon arrivée au pouvoir ».

Céline Tabou


Kanalreunion.com