Monde

Les smartphones au service de la lutte contre Ebola

Conseils via des applications mobiles des rescapés d’Ebola en Afrique de l’Ouest permettant de sauver des vies

Témoignages.re / 7 janvier 2015

La campagne multimédia, résolument novatrice, mise en œuvre en Afrique de l’Ouest, a lancé une nouvelle application mobile et interactive grâce à laquelle des personnes ayant survécu à Ebola peuvent se connecter entre elles, transmettre des conseils de santé publique et tenir le monde au courant des défis auxquels elles sont encore confrontées après leur rétablissement.

JPEG - 54.9 ko

Cet outil numérique innovant a été mis en place en Guinée le 5 janvier. Il est piloté par la première survivante guinéenne à faire part de son histoire dans le cadre de la campagne #ISurvivedEbola. Les mises à jour de l’appli apparaissent sur le site Web #ISurvivedEbola (http://www.isurvivedebola.org) récemment lancé, qui présente également les histoires d’une communauté croissante de personnes du Liberia, de la Sierra Leone et de la Guinée ayant survécu à Ebola.

Dans le tout premier message envoyé via l’appli mobile, Camara ’Fanta’ Fantaoulen, de Guinée, déclare, en français : « Oui, j’ai survécu à Ebola grâce à l’aide et au courage des professionnels de la santé qui m’ont soignée. Et j’ai appris que, ensemble, nous pouvons vaincre ce virus et protéger nos familles ainsi que nos communautés ».

Des témoignages personnels

Après avoir perdu son père et cinq autres membres de sa famille décédés des suites d’une infection suspectée ou confirmée par le virus Ebola, Fanta croyait que sa mort était imminente après que le virus eut été dépisté chez elle. Néanmoins, grâce à la combinaison d’un traitement précoce, au strict respect de son programme de traitement et à une détermination à toute épreuve, Fanta a pu guérir du virus et dispense désormais une assistance psychologique aux patients atteints d’Ebola.

L’application mobile constitue la toute dernière composante de la campagne #ISurvivedEbola, qui s’appuie sur les histoires de personnes ayant survécu au virus Ebola au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée afin de fournir des informations essentielles en termes de santé publique au sujet de la fièvre Ebola aux populations affectées et de réduire ainsi la stigmatisation à laquelle sont confrontées les personnes ayant survécu à Ebola.

L’un des éléments-clé autour desquels s’articule la campagne réside dans la documentation d’histoires de personnes ayant survécu à l’épidémie, en recourant aux formats vidéo, audio et imprimés et en diffusant largement ces histoires via des médias, des plates-formes en ligne et d’autres canaux de diffusion locaux, nationaux et internationaux. La campagne comprend également des activités tout aussi importantes, telles que des pièces éducatives radiophoniques racontant des histoires de fiction fondées sur la réalité de la guérison et des émissions-débats, également radiophoniques, où les invités sont des personnes ayant survécu à Ebola.

Un visage humain à la guérison

Financée par la société Vulcan Productions de Paul G. Allen en réaction à la crise provoquée par la crise Ebola en Afrique de l’Ouest, la campagne #ISurvivedEbola fait partie intégrante de l’initiative #TackleEbola (http://www.tackleebola.com) et de l’engagement pris par la Paul G. Allen Family Foundation pour lutter contre Ebola sous la forme d’une aide d’au moins 100 millions de dollars US. La campagne est mise en œuvre par PCI Media Impact en collaboration avec l’UNICEF.

« L’application mobile modifie véritablement le visage de cette campagne en donnant aux personnes d’Afrique de l’Ouest la possibilité d’échanger entre elles et de faire part au monde de leurs histoires en ce qui concerne Ebola et les cas de guérison à cette épidémie. Cette application confère un visage humain à la guérison et s’avère être potentiellement en mesure de créer un véritable sentiment de communauté dans lequel les personnes ayant survécu à la maladie, plutôt que d’être stigmatisées, font figure d’héroïnes opérant à la pointe du combat. Les nouveaux éléments numériques de la campagne donnent à notre action une portée dépassant les limites de l’Afrique de l’Ouest et permettent à ces histoires personnelles et émouvantes d’être vues et entendues dans le monde entier », estime la directrice générale et directrice de la création de Vulcan Productions, Carole Tomko.

Actuellement, le personnel de la campagne opérant au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée fournit à chaque survivant ayant fait part de son histoire par le biais de la campagne un smartphone équipé de l’application, ce qui permet à ces personnes d’utiliser cet outil technologique pour transmettre des informations sur leur vie après leur rétablissement. Les smartphones et l’application ont été fournis et développés avec l’appui du site Web de l’organisme de bienfaisance et de collecte de fonds GlobalGiving.

#ISurvivedEbola

Le personnel de la campagne estime que les personnes ayant survécu à l’épidémie dans les trois pays devraient commencer à utiliser l’appli dans les deux semaines à venir. Les mises à jour de l’application mobile seront partagées à l’échelle mondiale sur le site Web #ISurvivedEbola récemment lancé.

Avec la sortie de l’application et le lancement du site Web, la campagne #ISurvivedEbola clôt la phase I de son déploiement au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée. En procédant à la distribution active des produits de la campagne par le biais de la radio, de la presse écrite, de plates-formes numériques et vidéo en Afrique de l’Ouest et au-delà, la campagne #ISurvivedEbola continue aussi à diffuser des histoires d’espoir et de résilience permettant de fixer l’attention du monde sur l’épidémie d’Ebola. Ces histoires comprennent, respectivement, deux vidéos supplémentaires contant l’histoire de survivants au Liberia et en Sierra Leone.

La dernière vidéo en provenance du Liberia raconte au monde l’histoire d’une jeune femme de 23 ans, Decontee Davis, qui a surmonté la fièvre Ebola mais dont le virus a tué le fiancé. Decontee travaille maintenant dans un centre de prise en charge provisoire pour enfants ayant été en contact avec des patients atteints du virus Ebola et se trouvant soumis à une période d’observation de 21 jours. Un grand nombre de ces enfants ont perdu l’un de leurs parents, voire les deux, du fait de la maladie.

Dans la nouvelle vidéo provenant de la Sierra Leone, des auditoires rencontrent Aminata Kargbo, étudiante à l’université qui, après avoir survécu à Ebola, s’est affirmée à la pointe des efforts visant à sensibiliser ses compatriotes quant aux avantages qu’il y a à se soumettre à un traitement précoce.

« La campagne est vraiment entrée dans une phase d’accélération, notamment dans les trois pays les plus touchés par l’épidémie d’Ebola », indique le PDG de PCI Media Impact, Sean Southey.

Outil de prévention

« Nous avons commencé au début du mois de décembre avec le lancement de la campagne et la publication de la première vidéo de survivant en provenance du Liberia. Ensuite, la campagne a lancé des programmes radiophoniques éducatifs centrés sur Ebola au Liberia et a publié la première histoire de survivant en provenance de la Sierra Leone. Maintenant, nous avons activé l’appli mobile, publié la première histoire de survivant en provenance de Guinée et lancé un site Web qui permettra aux citoyens intéressés du monde entier de rejoindre le mouvement ».

Les multiples produits et activités de la campagne #ISurvivedEbola renforcent le travail d’ores et déjà accompli par des organisations telles que l’UNICEF au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée en vue de diffuser des messages essentiels concernant Ebola auprès du public.

« Même si le traitement des patients Ebola revêt une dimension particulièrement critique, la meilleure façon de mettre fin à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest est de briser la chaîne de transmission de la maladie et de prévenir de nouvelles infections », souligne le Chef du Groupe de la communication pour le développement de l’UNICEF, Rafael Obregon.

« En sa qualité de chef de file mondial des Nations unies pour le volet mobilisation sociale de la réponse au virus Ebola en Afrique de l’Ouest, l’UNICEF agit à la pointe des efforts déployés pour mettre fin à la transmission et travaille, pour ce faire, en collaboration avec les gouvernements et les partenaires nationaux afin de sensibiliser le public au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée quant à la façon de se protéger eux-mêmes et de protéger leurs familles et leurs communautés contre le virus. #ISurvivedEbola vient renforcer nos efforts en diffusant cette information sous des formes multiples et extrêmement divertissantes par le biais, notamment, de témoignages de véritables survivants ».


Kanalreunion.com