Monde

Lutter ensemble contre la piraterie

Sécurité maritime

Témoignages.re / 9 octobre 2010

Les ministres de l’AfOA-OI et les représentants de la République des Comores, de la République de Djibouti, de la République du Kenya, de la République de Maurice, de la République des Seychelles, de la République de Somalie, de la République sud-africaine, de la République Unie de Tanzanie et la Haute Représentante de l’UE et vice-présidente de la Commission européenne, la Baronne Catherine Ashton, se sont réunis à Grand Baie, à Maurice, le 7 octobre 2010 dans la cadre de la deuxième réunion ministérielle régionale sur la piraterie et la sécurité maritime dans la région de l’Afrique orientale et australe et l’océan Indien. La République française/Réunion participait à la réunion comme membre de la COI. Participaient également à la réunion le COMESA, l’EAC, l’IGAD, la COI et la SADC, ainsi que le ministre de la République des Maldives, les représentants des pays et des organisations tels que la République populaire de Chine, l’Inde, le Pakistan, la Fédération de Russie et les États-Unis, l’ONU, l’UA, l’INTERPOL, l’IONS.

Dans un communiqué conjoint, les ministres et la Haute Représentante de l’Union européenne :
« Expriment leur profonde préoccupation concernant le fléau persistant de piraterie, en particulier son impact sur la paix, la sécurité, la stabilité et la sécurité maritime, ses liens avec la criminalité transnationale organisée, ainsi que ses liens éventuels avec les activités terroristes et les défis qu’elle pose au développement du secteur privé, au commerce régional et international, à l’intégration économique et au développement.
(…)
Reconnaissent avec satisfaction l’approbation par le Sommet du COMESA du Plan d’action pour la lutte contre la piraterie et que l’IGAD est en train de formuler un plan d’action spécifique pour la Somalie intérieure ;
Reconnaissent le rôle vital de l’opération ATALANTA de l’Union européenne, des États de la région et d’autres forces navales dans la lutte contre la piraterie, félicitent en particulier le Kenya et les Seychelles en tant qu’États ayant intenté des poursuites, et encouragent les autres États à s’engager.
Examinent et adoptent une Stratégie régionale (SR) qui offre un cadre régional pour la prévention et la lutte contre la piraterie et la promotion de la sécurité maritime à travers une approche à trois volets :
I. Élaborer, convenir et mettre en œuvre un Plan d’action pour la Somalie intérieure pour combattre et prévenir la piraterie ;
II. Encourager les États de la région à intenter des poursuites contre les pirates arrêtés dans la région avec l’appui financier et technique de la communauté internationale ;
III. Renforcer les capacités des États de la région à sécuriser leurs zones maritimes.
Adoptent un Plan d’action régional continu (PAR) étayant la Stratégie régionale qui comprend l’échange d’informations, la coopération, l’action conjointe et le renforcement des capacités comme principes transversaux.
Conviennent que la configuration de l’AfOA-OI, qui inclut les États membres et les CER de la région, sera utilisée comme Mécanisme régional de coordination pour la mise en œuvre et le suivi opportuns et efficaces de la Stratégie et le Plan d’action régionaux. Le Comité interrégional de coordination (CIRC) fera fonction de secrétariat de ce Mécanisme régional de coordination. Ceci peut prendre la forme d’une réunion ministérielle régionale annuelle contre la piraterie de l’AfOA-OI et inclurait aussi la participation des parties prenantes clés.
(…)
Demandent aux partenaires internationaux, en particulier l’UE, à fournir le soutien nécessaire et conviennent que les Organisations régionales et les États membres de la région de l’AfOA-OI assurent le suivi du Communiqué à travers le réseau du Groupe de contact sur la piraterie.
Décident de rester saisis de la question, invitent les autres partenaires à collaborer avec la région dans l’identification des solutions viables pour la lutte contre la piraterie et la promotion de la sécurité maritime.
La Baronne Ashton, Haute Représentante de l’Union européenne et vice-présidente de la Commission européenne, saluent la détermination de la région de l’AfOA-OI d’œuvrer ensemble dans l’esprit de solidarité et de partage de responsabilités et réitèrent l’engagement ferme de l’UE de coopérer avec la région pour appuyer la Stratégie régionale et le Plan d’action régional, en collaboration avec les autres partenaires internationaux ».


Kanalreunion.com