Monde

Malawi : pour une aide urgente pour les paysans sinistrés

Catastrophe naturelle

Témoignages.re / 29 janvier 2015

L’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’agriculture (FAO) a déclaré mercredi qu’elle travaille étroitement avec le gouvernement du Malawi sur un plan de réponse de 16 millions de dollars américains visant à protéger les paysans des intenses inondations qui ont détruit des champs et des habitations, emporté des troupeaux et des récoltes et menacé la sécurité alimentaire dans ce pays de l’Afrique australe.

« L’échec dans la réponse rapide aura des conséquences durables », a mis en garde la représentante de la FAO au Malawi, Mme Florence Rolle.
« Des familles touchées par des inondations risquent de ne rien récolter ou très peu cette année, les exposant à une insécurité alimentaire dès le tout début de la saison agricole et mettant en péril les progrès réalisés pour réduire l’insécurité alimentaire au Malawi », a-t-elle déclaré.

Le gouvernement du Malawi espère que son plan va aider les paysans affectés à reprendre les chemins des champs pour récolter de la nourriture lors de la saison agricole, et la FAO a promis de travailler en étroite collaboration avec eux et de leur donner du riz, du maïs, de la patate, du niébé, des semences potagères et des boutures de manioc de cycle court pour un repiquage urgent.

Au même moment, les familles locales ont besoin d’un nouveau bétail pour assurer des apports en protéines animales et les installations d’irrigation doivent être réparées avant la saison sèche pour assurer la production alimentaire.
Un nombre incalculable de chèvres et de poulets ont péri lorsque les eaux ont augmenté à une vitesse imprévue, tandis que le bétail restant est exposé à un risque élevé d’épidémies.

Le Malawi est régulièrement frappé par des inondations et des sécheresses, ce qui exige chaque année des réponses d’urgence de taille variable.
Les inondations de cette année ont provoqué le déplacement de plus de 170.000 personnes, tandis que près de 116.000 ménages ont perdu leurs récoltes et leurs bestiaux.


Kanalreunion.com