Monde

Mobilisation contre le rapport à l’argent de la classe politique et le plan d’austérité

Les plus grandes manifestations depuis 20 ans en Roumanie

Manuel Marchal / 25 janvier 2012

Les Roumains défilent en masse car ils en ont assez des responsables politiques corrompus et incompétents qui en sont désormais réduits à faire appliquer un plan d’austérité imposé par le FMI et l’Europe.

« Depuis maintenant dix jours, des Roumains sortent chaque soir dans la rue pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis du régime, de la classe politique, de la corruption et de l’austérité. Ce sont les manifestations les plus importantes depuis la Révolution de décembre 1989 », écrit sur le site Télos, Adina Crisan Revol, assistante de recherche au Centre d’études européennes de Sciences Po.
Dans ce pays où Renault a lancé sa filiale low-cost Dacia, la population se réveille après 20 ans de dictature de la société de consommation.
Le principal motif d’insatisfaction, c’est le rapport des élus à l’argent. La corruption s’est infiltrée partout, ce qui a décrédibilisé les deux principales forces de l’alternance.
À ce très grave problème structurel s’ajoute le plan d’austérité destiné à répondre aux exigences de l’Union européenne, de la Banque centrale européenne et du FMI. Comme en Grèce ou au Portugal, c’est un plan d’ajustement avec privatisation et casse des maigres acquis sociaux qui est imposé. La Roumanie a pourtant un des salaires minimums parmi les plus bas d’Europe.
Ce sont toutes les couches de la population qui sont dans la rue. Mais à ce jour, aucune force politique structurée est capable de porter les revendications du changement, ce qui limite pour le moment la portée de ces manifestations, estime la chercheuse.
Le pouvoir n’a toujours pas répondu, ce qui témoigne d’une surprise totale. Manifestement, le rapport à l’argent des élus roumains les a totalement mis en décalage avec la réalité de la vie du peuple à qui ils doivent leurs mandats.
Les effets de la crise économique accélèrent la prise de conscience de la population, des réformes indispensables sont nécessaires pour l’intérêt général.

 M.M. 


Kanalreunion.com