Monde

Motor City en faillite

La fin d’un monde

Témoignages.re / 22 juillet 2013

Detroit, ancienne 4e ville des États-Unis, a décidé de se déclarer en faillite. Elle ne peut pas faire face à une dette de plus de 18 milliards de dollars.

Surnommée Motor City, Détroit a déjà été la quatrième ville des États-Unis. Mais elle a vécu une décroissance démographique qui l’a complètement transformée. Sa population a baissé de plus de la moitié depuis 1950, passant de 1,8 million d’habitants à 713.000 aujourd’hui. 

Cette situation est également attribuée aux tensions nées avec le Mouvement des droits civiques. Les émeutes des années 60 ont provoqué un exode de la classe moyenne blanche vers la banlieue, elles avaient fait près de 50 victimes, et 2.000 bâtiments détruits. Les entreprises ont suivi, privant la ville de l’essentiel de ses revenus.

La crise de l’automobile est venue donner le coup de grâce à l’économie de Détroit, notamment avec la restructuration du secteur ces dernières années, accompagnée de dizaines de milliers de licenciements.

Aujourd’hui, la municipalité a épuisé ses liquidités, son déficit budgétaire est de 100 millions de dollars américains et sa dette est de plus de 18 milliards. En juin dernier, elle avait dû faire défaut pour une partie de sa dette.


Kanalreunion.com