Monde

Nouvelle manifestation de solidarité des Réunionnais avec les Palestiniens

Après une nouvelle répression à Jérusalem

Témoignages.re / 31 juillet 2017

À l’appel du Collectif Réunion Palestine Solidarité, un rassemblement a eu lieu samedi pour protester contre les mesures prises par le gouvernement israélien pour restreindre l’accès à l’Esplanade des Mosquées à Jérusalem. Cette décision est à l’origine d’affrontements meurtriers.

JPEG - 64.8 ko

Les membres du Collectif Réunion Palestine Solidarité et une trentaine de personnes étaient rassemblées samedi 29 juillet sur le parvis des Droits de l’Homme à Champ Fleuri à Saint-Denis afin de dénoncer les mesures coercitives du gouvernement israélien sur l’esplanade de la mosquée Al Aqsa à Jérusalem Est, en Palestine. « Comme les Palestiniens, nous sommes des résistants à la domination d’un État sur un autre » a indiqué la présidente de l’association Réunion Palestine Solidarité, Daniella Schussler dans sa prise de parole, en appelant à « la résistance par le boycott commercial, économique, académique et culturel d’Israël, au nom de la justice et des droits humains (…) Et le boycott ne peut être en rien illégal s’il s’agit de dénoncer un crime contre l’humanité ! Sinon cela voudrait dire que dénoncer un crime contre l’humanité est illégal. Rappelons quand même que si légalité il doit y avoir, c’est d’abord dans l’intérêt du vivant avant les intérêts économiques, ou pire, idéologique », a ajouté la militante de RPS

Parmi ce Collectif, l’avocat Mihidoiri Ali, président de l’association Génération Ya Kwéli était là pour « dénoncer l’injustice en Palestine. On porte chacun une responsabilité de ce qui se passe là-bas. Et la moindre des choses est de manifester son indignation, c’est le minimum ».

De son côté, Faouzia Aboubacar Ben-Vitry, accompagnée de ses enfants, est venue en tant que conseillère régionale, mais aussi en tant que « citoyenne du monde », pour marquer son soutien aux Palestiniens. Elle espère que le « vivre-ensemble réunionnais deviendra un modèle dans le reste du monde ».

Parmi les manifestants, Yazipou Mohamadi a répondu à l’appel parce qu’il souhaite faire partie de l’association Réunion Palestine Solidarité. Arrivé depuis 7 mois de métropole et ayant vécu il y dix ans sur l’île, il a gardé le souvenir d’une île où les communautés vivent ensemble de manière pacifique. Mais il regrette la « volonté des sionistes à banaliser la violence dans le monde ».

Imène Bent Dbiza, d’origine marocaine a fait le déplacement depuis Saint-Pierre et souhaite aussi s’inscrire dans le mouvement du collectif RPS. « Je suis très contente qu’ici aussi on se préoccupe de la Palestine. Pourquoi est-ce que les Palestiniens n’ont pas le droit d’être chez eux ? ». Cette question est pour le moment sans réponse.

Le Collectif espère mobiliser plus lors d’une prochaine rencontre prévue dans les jours qui viennent.


Kanalreunion.com