Monde

Ouverture à Doha de la conférence sur la sécurité alimentaire dans les terres arides

Agriculture

Témoignages.re / 17 novembre 2012

Les conflits, les sécheresses à répétition et la volatilité des prix des denrées alimentaires plongent les pays d’Afrique et du Proche-Orient dans le piège de la faim, mais il y a moyen de s’en sortir, a déclaré le directeur général de la FAO, Graziano da Silva, à la Conférence internationale de Doha sur la sécurité alimentaire dans les terres arides qui s’est ouverte à Doha, au Qatar, ce mercredi.

Cette conférence réunit pendant deux jours dans l’émirat de Qatar des représentants de gouvernements, d’universités, d’organismes de développement, de banques, de la société civile et du secteur privé de 60 pays pour discuter de la sécurité alimentaire, de l’eau et des investissements dans les pays arides.

"Nous sommes en train de perdre la bataille contre la faim en Afrique et au Proche-Orient", a déploré M. Graziano da Silva devant les participants à la conférence, tout en soulignant que le nombre de personnes souffrant de la faim dans ces régions a augmenté de 83 millions pour passer à 275 millions depuis le début des années 90.

"Le problème le plus urgent dont nous débattons aujourd’hui est peut-être la question des investissements dans l’agriculture », a dit M. Graziano da Silva, ajoutant que les investissements sont nécessaires pour "respecter les droits, les moyens de subsistance et les ressources de toutes les personnes concernées, notamment les plus vulnérables".

La Conférence internationale sur la sécurité alimentaire dans les zones arides est organisée par le Programme national de sécurité alimentaire du Qatar avec le soutien de la FAO et d’autres organisations internationales et régionales.


Kanalreunion.com