Monde

Plus de chauffage à Athènes

La crise fait baisser le niveau de vie

Céline Tabou / 14 février 2014

Près de 44% des immeubles de la capitale grecque ont renoncé cessé de consommer du mazout cet hiver pour alimenter les chauffages. La faute à qui ? La crise, qui augmenter les prix du combustible et les baisses de pouvoir d’achat.

JPEG - 69.2 ko
Dans la capitale de la Grèce, la crise a fait tellement baisser le niveau de vie que la moitié des foyers n’a plus assez d’argent pour se chauffer l’hiver. Le gouvernement a dû aligner le prix du fioul domestique sur celui de l’essence pour répondre aux exigences de la Commission européenne, du FMI et de la Banque centrale européenne.

Christos Balaskas, directeur de la société de distribution de gaz EPA en Attique, dans la région d’Athènes, , cité par l’agence de presse Ana (semi-officielle), a expliqué que près de la moitié des immeubles d’Athènes, équipés de chaudière centrale au mazout, se passent de chauffage cet hiver. Une situation en progression par rapport à l’an dernier, où 33% des immeubles n’avaient plus de chauffage.

Athènes et sa banlieue sont concernés et regroupent environ un tiers des onze millions de Grecs. Les chauffage en mazout sont généralement dans les anciens immeubles. Depuis le début de la crise de la dette le niveau de vie de la population a considérablement chuté, obligeant les copropriétaires à renoncer à cette dépense.

De plus, l’alignement de la taxation du fioul domestique sur celle de l’essence, décidé en 2012 par le gouvernement pour répondre aux exigences de la troïka (Commission européenne, FMI et BCE), a conduit des milliers de citoyens à se surendetter pour se chauffer, d’autre coupant simplement le chauffage. Face à cela, la consommation de chauffage au bois a considérablement augmenté, accentuant la pollution atmosphérique devenue visible sous la forme d’une brume par moment.

Fort heureusement pour les Athéniens, l’hiver est particulièrement doux, a indiqué l’Agence France Presse, avec des températures régulièrement supérieures à 15°.

 Céline Tabou  


Kanalreunion.com