Monde

Premier cas d’Ebola à New York

Déjà plus de 5000 morts en Afrique de l’Ouest et l’épidémie continue de s’étendre

Témoignages.re / 24 octobre 2014

Un médecin américain, Craig Spencer, récemment rentré de Guinée, a été testé positif au virus Ebola à New York, devenant ainsi le premier cas diagnostiqué dans la métropole américaine.

JPEG - 94.9 ko
Ebola arrive au coeur des Etats-Unis, à New-York, ville de plus de 8 millions d’habitants.

Le Dr. Spencer, qui a été placé en quarantaine à l’hôpital Bellevue de Manhattan, à New York, avait traité des malades d’Ebola en Guinée sous l’égide de l’organisation humanitaire « Médecins Sans Frontières », avant de rentrer à New York il y a dix jours.
Il devient ainsi la quatrième personne infectée par le virus Ebola aux Etats-Unis.
"Médecins Sans Frontières » se bat contre l’épidémie en Guinée forestière, où l’épidémie est apparue, depuis des mois et a été l’une des premières organisations à se déployer sur le terrain.
Mais, les cas et les décès liés à Ebola en Guinée sont bien inférieurs à ceux dénombrés en Sierra Leone et au Liberia.
Le département de la santé de la ville de New York a, dans un communiqué, fait savoir que le Dr. Spencer était rentré aux Etats-Unis en provenance de l’un des trois pays touchés par l’épidémie à virus Ebola, et a présenté jeudi une fièvre et des symptômes gastro-intestinaux. Il a été transporté de sa résidence à l’hôpital de Manhattan.

Mise en quarantaine

Le laboratoire new-yorkais, qui a réalisé les tests préliminaires d’Ebola, l’a confirmé positif au virus et un autre test sera effectué par les Centres américains de prévention et de contrôle des maladies (CDC) pour certifier l’infection.
Toujours selon le département de la santé, une équipe d’enquêteurs a déjà commencé à « suivre activement à la trace tous les contacts du malade pour identifier ceux qui courent un risque potentiel ».
L’Hôpital Bellevue de Manhattan a été désigné pour la mise en quarantaine, l’identification et le traitement des malades d’Ebola potentiels par les autorités municipales de la Grosse Pomme, alors que « la ville ce New York est en traind de prendre toutes les précautions nécessaires pour assurer la santé et la sécurité de tous les New Yorkais ».

4e cas aux Etats-Unis

Le Maire de New York, Bill de Blasio, qui s’est adressé à la presse, a tenu à dire :" nous pouvons dire avec certitude que le malade a présenté ses symptômes durant une courte période, et que très peu de gens ont été en contact direct avec le Dr. Spencer, et qu’en tant que praticien, il est à même de déceler les symptômes après être rentré d’Afrique de l’Ouest ».
Trois personnes ont été diagnostiquées avec le virus Ebola aux Etats-Unis avant le Dr. Spencer.
Le premier est Thomas Eric Duncan, un Libérien qui a voyagé de Monrovia, au Liberia, à Dallas, au Texas, en passant par Bruxelles. Duncan est décédé le 8 octobre dans un hôpital du Texas.
Les deux infirmières qui l’ont traité, Mme Nina Pham et Mme Amber Vinson, ont été à leur tour infectées par le virus et sont actuellement traitées dans deux centres médicaux différents des Etats-Unis.
Cinq autres Américains ont été traités du virus Ebola après avoir été rapatriés d’Afrique de l’Ouest. Ils ont tous les cinq survécu et sont rentrés chez eux.
Cette épidémie d’Ebola, la plus grave de l’histoire, a tué près de 5 000 personnes, essentiellement en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.


Kanalreunion.com