Monde

Président Gauck : « pas d’identité allemande sans Auschwitz »

Commémoration du 70e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz : l’Allemagne regarde toute son histoire

Manuel Marchal / 27 janvier 2015

C’est aujourd’hui la commémoration du 70e anniversaire de la commémoration de la libération du camp de concentration d’Auschwitz. C’est un événement considérable en Allemagne. Joachim Gauck, président de la République fédérale allemande, s’est adressé solennellement au Bundestag en présence des députés et du gouvernement. Il a affirmé : « pas d’identité allemande sans Auschwitz ». L’Allemagne est un pays qui regarde son histoire pour mieux lutter encore contre le racisme et combattre l’extrême droite.

JPEG - 35.8 ko
Joachim Gauck, président de la République, devant le Bundestag.

En Europe, l’extrême droite ne se cache plus, même en France et en Allemagne.
C’est dans ce contexte qu’a lieu la commémoration du 70e anniversaire de la libération du camp de concentration d’Auschwitz. C’est en effet sous la direction d’un parti d’extrême droite arrivé légalement au pouvoir que ce crime contre l’humanité a été perpétré. Quand le parti nazi a gagné les élections, l’Europe vivait alors une grave crise économique.
Plus d’un million de personnes ont été exterminées dans ce camp pendant la seconde guerre mondiale.

En Allemagne, la commémoration de la libération du camp d’Auschwitz est un événement considérable. Le président de la République vient de s’adresser au Bundestag, chambre des députés, en présence des membres du gouvernement conduits par la chancelière Angela Merkel.

Le président Joachim Gauck a rappelé l’ampleur du crime. Il a rendu hommage aux victimes. Pendant toute son intervention diffusée en direct à la télévision allemande défilait cette phrase : Auschwitz, un million de personnes assassinées. L’Allemagne n’oubliera jamais cette tragédie qui fait partie de son histoire. Le président Gauck a donc proclamé : « pas d’identité allemande sans Auschwitz ».

Pendant toute cette journée, l’Allemagne se souvient et regarde son histoire en face. Cela lui permettra de renforcer sa détermination à combattre le racisme et l’extrême droite.


Kanalreunion.com