Monde

Procès de Hissène Habré : « étape importante pour la justice en Afrique »

Selon un responsable de l’ONU

Témoignages.re / 21 juillet 2015

Le chef des droits humains de l’ONU, Zeid Al-Hussein, a déclaré lundi que le procès de l’ancien dirigeant du Tchad, Hissène Habré, pour crimes contre l’humanité est une « étape importante pour la justice en Afrique ».

La PANA rapporte que le procès de M. Habré qui s’est ouvert lundi, se tient dans un tribunal spécial à Dakar, au Sénégal, où il fait face à des accusations relatives à son règne de huit ans (de 1982 à 1990).

Dans un communiqué de l’ONU transmis à la PANA à New York, Al-Hussein a accueilli le développement et a salué ce qu’il a appelé la « quête inlassable de la justice pour les victimes de l’ère Habré ».

Il a noté que « les victimes de l’ancien dictateur du Tchad, Hissène Habré, ont parcouru le monde pour sensibiliser sur les crimes dont il a été accusé en tant que chef du pays dans les années 1980, déclarant : cela inclut le génocide, les crimes contre l’humanité, les crimes de guerre et la torture ».

« Aujourd’hui, 25 ans après que Habré a quitté ses fonctions, il est en procès dans un tribunal spécial au Sénégal, où il a cherché refuge après avoir quitté le pouvoir », a-t-il déclaré.

Al-Hussein a également déclaré que « le procès signifie que ceux qui sont accusés de crimes graves ne devraient pas penser qu’ils peuvent échapper à la justice pour toujours ».

Le procès fait suite à l’accord signé entre le Sénégal et l’Union africaine pour mettre en place ce qu’on appelle les Chambres africaines extraordinaires. Cela signifie que Habré pourrait être juste le premier à être jugé pour violations des droits de l’homme au Tchad au cours de son règne.

Mme Cécile Pouilly, porte-parole pour le bureau des droits de l’homme des Nations unies à Genève, a déclaré : « L’accord qui a été signé pour établir ce tribunal spécial peut juger les auteurs de crimes internationaux qui ont été commis au Tchad entre 1982 et 1990, donc aujourd’hui est un premier essai, mais d’autres gens pourraient comparaître devant ces chambres ».


Kanalreunion.com