Monde

Ukraine : proclamation de l’Union des Républiques populaires de Nouvelle Russie

Crise en Ukraine, la présidentielle ne peut se tenir dans l’Est

Témoignages.re / 25 mai 2014

Trois mois après le coup d’État du 22 février à Kiev, 145 délégués réunis à Donetsk ont décidé de proclamer l’Union des Républiques populaires de Nouvelle Russie. Cette création fait suite au référendum d’autodétermination organisé dans plusieurs régions de l’Est de l’Ukraine. Dans ces mêmes régions, l’élection présidentielle ukrainienne ne peut se tenir aujourd’hui : bureaux fermés et électeurs potentiels refoulés. La situation est tellement tendue que l’OCSE a rappelé ses observateurs. Rappelons que l’Est de l’Ukraine abrite son poumon économique ; c’est le Donbass.

JPEG - 80.3 ko
Statue du mineur du Donbass, un symbole de Donestk. Les deux régions de Lougansk et de Donetsk sont le poumon de l’Ukraine, elles abritent le bassin minier et industriel du Donbass.

Trois mois après le renversement du gouvernement ukrainien par un coup d’État, une élection présidentielle est organisée ce dimanche 25 mai en Ukraine. Dans plusieurs régions de l’Est du pays, le scrutin ne peut pas se tenir. En effet, de nouvelles autorités refusent de reconnaître l’autorité du gouvernement issu du coup d’Etat du 22 février à Kiev. Partisans déclarés de la transformation de l’Ukraine en fédération, ils ont organisé un scrutin d’autodétermination. Le résultat a été favorable à une indépendance vis à vis de Kiev. Il a abouti à la transformation de deux régions en Républiques populaires, celles de Donetsk et de Louganstk.

Samedi à Donestk, un congrès de 145 délégués de toutes les régions concernées a donné une traduction à ce résultat. Ils ont décidé de la création de l’Union des Républiques populaires de Nouvelle Russie.

Ce dimanche, l’élection présidentielle ne pouvait pas se tenir sur le territoire de cette union. Les bureaux de vote sont fermés, et les rares électeurs souhaitant malgré tout voter étaient refoulés parfois sans ménagement.

L’Est de l’Ukraine se transforme peu à peu en champ de bataille. Ce dimanche encore, un journaliste italien et son interprète ont été tués près de Slaviansk, et un journaliste français blessé. L’armée de Kiev tente de reprendre par le force le terrain concédé, elle utilise des chars, de l’artillerie et des hélicoptères de combat.
Le coup d’Etat du 22 février n’a pas fini d’avoir des conséquences. Pour le moment, les discussions sont bloquées entre les putschistes et l’Est du pays. L’élection d’un nouveau président à Kiev permettra-t-elle d’éviter de nouveaux drames ? Souhaitons que la négociation puisse faire taire les armes dans l’Est de l’Ukraine.

M.M.


Kanalreunion.com