Monde

Qui avait intérêt à la mort de Kadhafi ?

Les droits de l’hommistes des chancelleries occidentales se taisent

Témoignages.re / 22 octobre 2011

La version officielle diffusée dans tous les médias du monde par le Conseil national de Transition de Libye est la mort de Mouammar Kadhafi suite de ses blessures. Cependant, de nombreux documents visuels jettent le doute sur les circonstances de la mort de l’ex-leader libyen.

Une vidéo diffusée sur un site de partage met en évidence une personne ressemblant à Mouammar Kadhafi tiré du capot d’un 4x4 avant de se faire lyncher. La seule certitude est que Mouammar Kadhafi était vivant lors de sa capture, et aurait été tué d’une balle à la tête.

Les Occidentaux affirment la mort de l’ex-leader

La mort de Kadhafi devrait en satisfaire plus d’un en Occident, qui avait certainement intérêt à voir l’ancien président mourir rapidement. Au nom des Droits de l’Homme, les Occidentaux, Français et Anglais en tête, avaient décidé d’attaquer la Libye pour libérer les Libyens du tyran.

Tyran, selon des Occidentaux, il était, selon des dirigeants africains, celui qui a le plus combattu pour l’intérêt général du continent. « C’est vraiment frustrant et désolant », a indiqué Idrissa Garba, haut cadre de l’administration nigérienne. Celui-ci se dit persuadé que les « Libyens n’ont rien compris, mais ils vont le regretter ».

Selon un dirigeant africain questionné par Radio Chine Internationale, « c’est dommage de voir tous ces milliers d’innocents qui ont été massacrés par les Occidentaux pour le seul but de s’accaparer des richesses libyennes. Ils vont pomper le pétrole et le gaz libyen, se ruer sur les marchés de reconstruction des infrastructures et autres édifices qu’ils ont eux-mêmes détruits ».

Une action judiciaire profitable

Pour Eric David, spécialiste du Droit international, le bombardement de la colonne où se trouvait l’ancien dictateur libyen outrepassait le mandat de l’ONU, car « un procès aurait eu une grande valeur pédagogique », a-t-il indiqué sur le site de TF1. « En bombardant le convoi de Kadhafi, l’OTAN a violé le droit international ». Ce spécialiste a indiqué que si Mouammar Kadhafi avait été abattu froidement comme Oussama Ben Laden, il s’agirait alors d’une « exécution extrajudiciaire ». L’OTAN aurait alors commis une violation des droits humains les plus élémentaires et donc du droit international.

Kadhafi capturé, puis abattu ne relève plus des Droits de l’Homme alors que l’OTAN avait décidé de libérer la Libye du dictateur Mouammar Kadhafi.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • la mort de kadhafi arrange beaucoup l’occident cat s’il était passé en procés il aurait certainement dit des choses déplaisantes pour beaucoup d’hommes politiques qui ont collaboré pendant des années avec lui, en particulier sarkozy ! sans se soucier que c’était un dictateur ! ceux qui l’ont tué devraient se regarder dans une glace car ils sont comme lui, des assassins ! la libye libre aujoudh’ui ? nous en reparlerons dans quelques mois ! kadhafi devait avoir droit à un procés mais ceux qui l’en ont empéché savent pourquoi ! l’onu et l’otan sont 2 organismes qui travaillent ensembles et n’hésitent pas à violer la loi quand bon leur semble ! ben laden aussi avait droit à un procés mais les américains savaient qu’il aurait révelé des choses déplaisantes pour eux donc il fallait le tuer le plus vite possible, et ces gens parlent de démocratie, de libertés, bel exemple !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com