Monde

Rapprochement entre la Chine et la Russie

Signature de 49 accords de coopération

Céline Tabou / 22 mai 2014

En visite à Shanghai pour le Forum de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), Vladimir Poutine a signé 49 accords de coopération avec la Chine. Qualifié de nombre records par les médias chinois, les « 49 » nouveaux accords bilatéraux concernant la politique, le commerce, l’énergie, les infrastructures et les technologies de pointe et militaire.

JPEG - 57.2 ko
La Chine devient désormais un débouché important pour les matières premières russes. Autrement dit, la fourniture de gaz à l’Europe n’est plus aussi stratégique pour la Russie.

Une déclaration commune a été rédigée par les présidents Xi Jinping et Vladimir Poutine statuant sur l’avenir des relations bilatérales qui vont s’élargie à travers « les règlements en monnaie locale pour le commerce bilatéral, les investissements transfrontaliers et les financements ». Ces derniers vont également renforcer leurs échanges afin d’"élaborer des politiques macro-économiques ».

Une vision commune

Dans un contexte géopolitique tendu, le rapprochement de la Chine et la Russie est un pied de nez aux Occidentaux. D’après Ma Bin, du centre d’études sur la Russie et l’Asie centrale de l’université de Fudan, à Shanghaï, interrogé par Le Monde : « Il y a trois facteurs qui contribuent au rapprochement sino-russe : le pivot américain vers l’Asie, l’isolement de la Russie par l’Occident et l’approche conservatrice commune de la politique internationale par les nouvelles équipes dirigeantes chinoises et russes ».

La Russie est confrontée aux conflits ukrainiens et à des sanctions occidentales. La Chine a détérioré ses relations avec le Japon, les Philippines et le Vietnam. Dans les deux cas, les deux puissances ont besoin l’une de l’autre pour influer dans la région, mais aussi sur la scène internationale. Cette intensification des échanges entre les deux pays se traduit par une volonté commune, « de résister aux interférences dans les affaires internes des autres Etats et de s’opposer au langage des sanctions unilatérales », a indiqué la déclaration commune.

Important accord sur le gaz russe

Les deux pays se sont accordés sur la fourniture de gaz, via un contrat offrant, à la Chine, premier consommateur mondial d’énergie une nouvelle source d’approvisionnement. Pour sa part, Moscou a désormais un nouveau débouché, au moment où les tensions montent avec les Occidentaux.

Après dix années de négociations, l’accord prévoit l’exportation vers la Chine de 38 milliards de mètres cubes de gaz russe par an, pendant 30 ans, pour un montant total de plus de 400 milliards de dollars.

Le gaz sera acheminé par un nouveau gazoduc reliant les champs sibériens aux principaux centres de consommation en Chine, le long de ses côtes. Les entreprises publiques Gazprom et China National Petroleum Corp (CNPC) ont signé devant leurs présidents respectifs.

 Céline Tabou


Kanalreunion.com