Monde

Sept morts et neuf survivants à Ebola au Nigeria

Témoignages.re / 5 septembre 2014

Jusqu’ici, sept personnes sont mortes et neuf autres ont survécu à la maladie à virus Ebola au Nigeria, selon le bilan publié par les autorités médicales du pays.

La septième victime, une femme âgée, est décédée dans un centre d’isolement de Port Harcourt, dans l’Etat de Rivers (sud), a indiqué mercredi soir le ministre de la Santé, Onyebuchi Chukwu.

"Au total, huit malades ont été traités avec succès et ont pu regagner leurs domiciles.
Le dernier cas qu’on a laissé sortir, le premier contact secondaire à être testé positif et une épouse d’un contact primaire du premier malade, sont rentrés chez eux hier (mardi) à Lagos. Le neuvième survivant est un officiel de la Commission de la CEDEAO qui a échappé à la surveillance à Lagos et s’est rendu à Port Harcourt où il a infecté le docteur qui l’a pris en charge", a précisé le ministre.

Des centaines de personnes sous surveillance

"Le nombre total de décès dus au virus Ebola au Nigeria est maintenant de sept. Le premier décès est celui du cas index (le premier malade), survenu dans un hôpital privé de Lagos ; quatre dans une unité d’isolement de Lagos, un autre au service d’isolement de Port Harcourt, il s’agit de la patiente qui était admise dans le même hôpital où le regretté médecin de Port Harcourt a été également hospitalisé, alors que le dernier décès est celui du docteur infecté par l’officiel de la Commission de la CEDEAO à Port Harcourt", a-t-il ajouté.

Deux personnes infectées par le virus Ebola sont actuellement traitées - l’une à Lagos, la capitale économique et l’autre dans la ville pétrolière de Port Harcourt - alors que 41 contacts sont actuellement sous surveillance à Lagos et 296 à Port Harcourt.

Selon M. Chukwu, un total de 320 contacts ont été autorisés à rentrer chez eux après 21 jours d’observation et la maladie ne s’est pas propagée en dehors des deux villes de Lagos et Port Harcourt.

18 cas enregistrés

Dans l’ensemble, 18 cas de maladie à virus Ebola ont été enregistrés au Nigeria.

On rappelle que cette maladie a frappé durement la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone avant de s’étendre au Nigeria le 23 juillet quand un Libérien infecté, Patrick Sawyer, est arrivé à Lagos pour se rendre à une réunion de la CEDEAO à Calabar.

Patrick Sawyer est décédé deux jours plus tard dans un hôpital privé de Lagos, où il a infecté plusieurs agents de santé.


Kanalreunion.com