Monde

Trois retenues collinaires construites au Cap-Vert

Développement durable

Témoignages.re / 11 août 2009

Le gouvernement du Cap-Vert va construire trois barrages pour la rétention des eaux de pluie sur financement du Portugal à hauteur de 100 millions d’euros. Ces ouvrages serviront à l’irrigation des terres agricoles.

Les trois ouvrages seront construits dans l’île de Santiago, où se situe le barrage de Poilão, le premier érigé au Cap-Vert, en 2006.
Le début des travaux est prévu pour le premier trimestre de l’année 2010. Le financement accordé par le gouvernement portugais prévoit, outre l’érection des trois barrages, la construction de digues et le forage de 70 puits de captage des eaux du sous-sol pour permettre d’augmenter les terres irriguées au niveau de l’archipel, souvent affecté par des sécheresses prolongées.
Le ministre cap-verdien de l’Environnement, du Développement rural et des Ressources minières, José Maria Veiga, a annoncé que le gouvernement du Cap-Vert était en train de travailler avec d’autres partenaires pour obtenir de nouveaux financements en vue de la construction d’un plus grand nombre de barrages et d’une meilleure utilisation des bassins hydrographiques.
Parallèlement, l’État va aussi continuer de miser sur le projet de dessalinisation de l’eau de mer pour augmenter la qualité et la quantité du liquide précieux.
« Notre idée est de miser fortement sur l’eau et de révolutionner la production agricole au Cap-Vert », a assuré le ministre.
Le barrage de Poilão, construit par des techniciens chinois dans le bassin hydrographique de l’île de Santiago, a permis le stockage de 1 million 200 mille mètres cubes pour l’irrigation de 65 hectares de terre. Il a fourni des emplois à des centaines de familles des localités environnantes.
L’infrastructure hydraulique a 26 mètres de largeur, 15 mètres de longueur et une lagune d’une capacité de stockage de 1,7 million de mètres cubes d’eau.


Kanalreunion.com