Monde

Un innocent 23 ans en prison aux USA

Une erreur judiciaire persistante à l’encontre d’un descendant d’esclave

Témoignages.re / 11 août 2009

Après 23 ans de prison, un homme a été disculpé par des analyses ADN et libéré vendredi 7 août. Ernest Sonnier, un Noir de 46 ans, avait été condamné à vie pour l’agression et le viol d’une femme le soir de Noël 1985. Un juge du comté de Harris (Texas) l’a libéré sous caution, en attendant qu’un autre jugement ne l’acquitte définitivement.
Dès le début du procès, les analyses de sang trouvées sur la victime ne correspondaient pas au groupe sanguin d’Ernest Sonnier et suggéraient son innocence, d’après l’avocate Alba Morales, du groupe Innocence Project, chargé de défendre les condamnés à tort. Deux hommes ont été impliqués dans l’affaire à la suite des tests ADN.
« Ernest Sonnier est libre aujourd’hui après plus de deux décennies dans les prisons du Texas pour un viol qu’il n’a pas commis », a affirmé son avocate. « Cela fait tellement longtemps. Je suis heureuse et triste en même temps », a déclaré la mère d’Ernest Sonnier à sa sortie de prison vendredi.
Le Texas, selon Innocence Project, serait l’État américain qui compte le plus d’erreurs judiciaires, révélées suites à des vérifications génétiques. Sur 241 condamnés innocentés depuis 1989 aux États-Unis par ces méthodes, 38 étaient emprisonnés au Texas.


Kanalreunion.com