Monde

Un mouvement social paralyse l’espace aérien

Kenya

Témoignages.re / 6 août 2009

Depuis hier, les travailleurs de l’aviation du Kenya sont en grève. Ils revendiquent une augmentation de 130%.

L’espace aérien Kenyan est paralysé et les vols de la compagnie aérienne kenyane (KQ) vers plus de 50 villes à travers le monde sont retenus au sol. Les travailleurs de l’aviation ont déclaré une grève mercredi, à la suite de l’échec des négociations entre la compagnie et le Syndicat des Travailleurs de l’Aviation et Alliés (AAWU).
Le Secrétaire général du syndicat, Jimmy Masage, a déclaré que les négociations avec la Direction de Kenya Airways, l’Autorité de l’Aviation Civile du Kenya (KCAA) et l’Autorité des Aéroports du Kenya avaient échoué.
« Les négociations salariales ont échoué. Nous sommes allés devant le ministère du Travail et nous ne sommes pas parvenus à un accord. La grève est maintenant déclarée et, à moins qu’une juridiction ne l’arrête, la totalité de l’espace aérien ne sera pas navigable », a déclaré M. Masage.
Le Président-directeur général de la KQ, Titus Naikuni, a déclaré que la compagnie était consciente de la grève programmée, mais qu’elle a informé le ministère du Travail du désaccord sur l’augmentation des salaires pour un arbitrage.
Les lois du travail kenyanes demandent aux syndicats de travailleurs d’épuiser toutes les voies possibles pour résoudre les conflits salariaux avant de déclencher une grève.
L’AAWU a donné à la KQ, à la KAA et à la KCAA un préavis de 21 jours qui s’est écoulé le 27 juillet.
M. Masage a déclaré que la grève va se poursuivre à moins que l’exigence d’une augmentation des salaires de 130% ne soit acceptée.
M. Naikuni a déclaré que la compagnie aérienne avait consenti une augmentation de 8% à ses travailleurs après des mois de négociations avec l’AAWU.


Kanalreunion.com