Monde

Un tribunal britannique ordonne la restitution à la Libye d’une statue archéologique

Culture

Témoignages.re / 13 septembre 2015

Un tribunal britannique a ordonné la restitution à la Libye d’une statue archéologique d’une valeur de 1,5 milliard de livres sterling, qui avait été sortie clandestinement du pays en 2011.

La statue était dans un site dans la ville de Cyrène (est) et a été découverte par les douanes britanniques, a indiqué le journal britannique "The Telegraph", cité mercredi par des journaux libyens.

La statue archéologique en marbre était dans un entrepôt il y a deux ans et a été placée au British Museum dans l’attente de la décision de la cour, ajoute-t-on de même source.

L’administration des douanes a affirmé qu’on avait permis l’entrée de la statue en Grande-Bretagne sur la base d’informations indiquant que la provenance de la statue était la Turquie et que sa valeur ne dépassait pas 110 mille dollars.

La cour a confirmé que la propriété de la statue revenait à l’Etat libyen et des mesures ont été prises pour la restituer à ses "propriétaires d’origine", selon le journal.

Le juge britannique a démenti les allégations d’un homme d’affaires de Dubaï, un certain Hassan Fazeli, selon lesquelles la statue appartiendrait à sa famille depuis 1977.

Le journal a ajouté qu’un Jordanien, Riad al-Kassas, avait également revendiqué la propriété de la statue, que les experts font remonter aux 3ème ou 4ème siècle av J-C.

En proie à l’insécurité depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est confrontée à un pilage systématique de son Patrimoine archéologique et culturel, ce qui a poussé l’UNESCO a lancer un cri d’alarme pour exhorter à la protection de l’héritage archéologique du pays.


Kanalreunion.com