Monde

Une clôture de 700 kilomètres entre le Kenya et la Somalie

Officiellement pour entraver les incursions de terroristes

Témoignages.re / 20 juin 2015

Barbelés et grillages électriques vont séparer le Kenya de la Somalie, à l’initiative du gouvernement du Kenya.

En vue de renforcer la sécurité et d’éloigner les terroristes transfrontaliers, le Kenya va construire une clôture barbelée de 700 km, baptisée Great Wall, le long de sa frontière commune avec la Somalie, fief des terroristes Al-Shabaab qui sèment le chaos au Kenya.

Pour ce faire, les autorités kenyanes procèdent à des enquêtes aériennes et sur le terrain le long de la frontière.

Des responsables du ministère de l’Intérieur, avec à leur tête Salim Mahmoud, assurent que ces études sont réalisées dans le but de délimiter la frontière et de permettre le démarrage des travaux de construction de la barrière de Lamu à Wajir.

Les travaux doivent commencer en juillet, le premier mois de l’exercice fiscal 2015/2016.

La clôture disposera de points de passage précis, mais sera aussi équipés en caméras en circuit fermé, postes d’écoute et autres équipements de surveillance.

« La clôture ne sera pas fabriquée en dur », a expliqué Mwenda Njoka, porte-parole du ministère de l’Intérieur et « le mur sera une clôture électrique avec du fil de fer barbelé ».

Le projet de construction de cette clôture a été accéléré par le meurtre dimanche de 11 membres du groupe Al-Shabaab à Baure, à Lamu. Ces derniers, pense-t-on, ont franchi la frontière kenyane à pied en provenance de la Somalie.


Kanalreunion.com