Monde

Une magnifique ouverture au monde à Shenzhen

Connaissance de notre Histoire et hommage à nos ancêtres chinois

Témoignages.re / 23 octobre 2013

Vendredi s’est terminée la visite d’une semaine en Chine effectuée par une délégation réunionnaise d’environ 140 personnes, dans le cadre de la dernière étape du projet "Routes de l’esclave et de l’engagé dans l’océan Indien" lancé en 2004 à Madagascar par Sudel Fuma au nom de l’UNESCO (voir "Témoignages" depuis lundi). Ce séjour dans la grande province de Canton a été marqué — entre autres — jeudi par une visite impressionnante d’un immense parc de la ville de Shenzhen intitulé "La fenêtre du monde".



JPEG - 68.3 ko
Une vue du parc de Shenzhen intitulé "La fenêtre du monde", avec sa grande salle de spectacle et un regard sur la ville.

La visite de ce parc d’une ville de plus de six millions d’habitants fut une occasion pour nos compatriotes de constater à quel point en Chine — comme ailleurs — on est capable à la fois de valoriser les diverses richesses culturelles de son pays et en même temps d’être ouvert aux cultures du monde entier. Cela conforte encore plus l’idée émise par l’historien réunionnais Sudel Fuma, directeur de la Chaire UNESC0 à l’Université de La Réunion, que la réalisation des "Routes de l’esclave et de l’engagé dans l’océan Indien" renforce les liens entre les peuples de notre région pour préparer leur avenir solidaire.

Comme l’indique le nom du parc, "La fenêtre du monde", celui-ci présente de nombreuses œuvres d’art produites depuis des siècles par tous les peuples de la planète. En particulier des copies de statues, de sculptures et de monuments souvent de grande taille et ayant aussi parfois marqué l’histoire de l’humanité.

« Une histoire commune »

Parmi ces œuvres, on peut citer par exemple la statue grecque de la Venus de Milo, la statue de La Liberté de l’Alsacien Auguste Bartholdi, la statue du Penseur de Robin, celle de l’artiste autrichien Johann Strauss et la Tour Effel de Paris. Mais aussi des sculptures égyptiennes, africaines, etc.

La soirée s’est terminée par un très beau spectacle de danses et de chants offert par plus d’une centaine d’artistes venus de divers pays. Et comme nous l’a déclaré Thomas Liu, un des guides de la délégation réunionnaise qui ont beaucoup contribué à la réussite de ce voyage (*), « toute cette semaine nous a montré à quel point nous avons la possibilité de créer une histoire commune des peuples de l’océan Indien ».


L.B.

(*) À citer également les trois autres guides réunionnais de cette visite en Chine, organisée notamment par Charline Allane-Cheung, présidente de l’AROC, et Daniel Thiaw Wing Kaï et Josiane Chane Yin, président et vice-présidente de la FAC de La Réunion : Mathieu Yu, Ah Kwet Li et Daphné Wang.


Kanalreunion.com