Monde

Une victoire symbolique et historique pour Aung San Suu Kyi

Elections partielles en Birmanie

Céline Tabou / 3 avril 2012

L’opposante emblématique à la junte birmane au pouvoir, Aung San Suu Kyi été élue députée, pour la première fois. Son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), a remporté une victoire écrasante, avec près de 40 sur les 44 sièges qu’ils briguaient.

Quelques heures après l’annonce des résultats de certaines circonscriptions, Aung San Suu Kyi a salué la large victoire de son parti aux élections partielles de dimanche 1er avril, et annoncé : « Cela va être le début d’une nouvelle ère », lors de son discours au siège du parti, le lendemain. « Ce n’est pas tant notre triomphe qu’un triomphe de ceux qui ont décidé qu’ils devaient participer au processus politique de ce pays », a-t-elle ajouté.
Pour la lauréate du Prix Nobel de la paix, cette victoire et sa reconnaissance par les autorités birmanes et la communauté internationale sont symboliques de la lutte menée depuis plus de vingt ans. En effet, « la Dame » de Rangoun avait remporté les élections de 1990, en vain car, non reconnu par la junte. Aung San Suu Kyi était encore en résidence surveillée en novembre 2010, lors des législatives boycottées par la LND et rejetées par la communauté internationale.
Résistante de l’opposition depuis vingt ans, cette élection est celle de plus de 25 ans de lutte pour la démocratie, dont 15 passés assignée à résidence tandis que ses partisans étaient emprisonnés et torturés par la junte au pouvoir de 1962 au début 2011. Selon les analystes, le gouvernement a lui-même intérêt à voir l’opposante intégrer l’échiquier politique officiel et triompher sous le regard de la communauté internationale, pour pouvoir reprendre les négociations pour l’octroi d’aides internationales.
« Le succès que nous avons est le succès du peuple ». Cette déclaration d’Aung San Suu Kyi, a été saluée et applaudit par les milliers de partisans venus se réunir à l’annonce de la victoire, devant le siège de la Ligue Nationale de la Démocratie. Ces derniers scandaient son nom et faisaient le "V" de la victoire avec leurs doigts.

Céline Tabou


Kanalreunion.com