Monde

Vers un partenariat entre le Congo et Microsoft

Industries de la communication

Témoignages.re / 7 octobre 2014

En visite au Congo, la directrice exécutive de la zone Afrique-Océan indien et Nouvelle Calédonie de Microsoft, Yvonne Bettkober, a exprimé, jeudi à Brazzaville, la disponibilité de sa société à aider les entreprises de presse du Congo à résoudre le problème lié aux technologies, à l’issue d’un entretien avec le ministre congolais de la Communication, Bienvenu Okiémy, annonce, ce vendredi, un communiqué officiel.

Les deux personnalités ont échangé sur le potentiel des techniques de l’information. Elles entendent ainsi améliorer la qualité des services du ministère de la Communication d’une part, et une meilleure productivité en matière de technologie, tant dans les entreprises de presse publiques que privées.

‘’Le journalisme exige la formation et de façon permanente. Il est essentiel de renforcer les connaissances professionnelles et technologiques des journalistes pour les aider à continuer à jouer leur rôle d’éducation et d’information de la population congolaise’’, a dit Mme Bettkober.

Mme Bettkober et M. Okiémy ont souhaité la signature prochaine d’un partenariat afin d’aider les structures affiliées au ministère de la Communication à améliorer, à long terme, leur productivité avec la maîtrise de la technologie moderne.

Par ailleurs, la directrice exécutive de la zone Afrique-Océan indien et Nouvelle Calédonie s’est entretenue avec le ministre congolais des Postes et Télécommunications, Thierry Moungalla, sur la manière d’accélérer les Nouvelles technologies au niveau des services gouvernementaux.

‘’Concrètement nous avons plusieurs idées que l’on voudrait réaliser afin de démontrer la valeur des Technologies de l’information et améliorer les services que le gouvernement propose à ses citoyens’’, a déclaré Mme Bettkober, qui a reconnu aussi les avancées du Congo dans la mise place de la fibre optique.

Selon elle, ‘’l’infrastructure informatique est essentielle aussi, mais au Congo, l’infrastructure de fibre optique est beaucoup plus avancée par rapport aux autres dans la sous-région parce qu’elle relie l’ensemble du territoire et donne la possibilité d’avoir de l’innovation non seulement dans les grands centres administratifs, mais aussi pour l’ensemble de la population.

"C’est une ressource énorme qu’il va falloir utiliser pour délivrer des services, mais le gros investissement est mis en place et il faut juste le valoriser aux besoins des populations’’.


Kanalreunion.com