Monde

Vers une protection des travailleurs de l’OMS contre le virus Ebola en Sierra Leone

Témoignages.re / 27 août 2014

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a temporairement retiré ses travailleurs de la santé à partir du poste de Kailahun, en Sierra Leone, vers Freetown, la capitale, après l’annonce ce week-end, que l’un de ses agents de santé a été infecté par le virus Ebola.

« Ce fut la chose la plus responsable à faire. L’équipe de terrain a traversé une période traumatisante de par cet incident », a déclaré mardi, le représentant de l’OMS en Sierra Leone, le Dr Daniel Kertesz, cité dans un communiqué de l’OMS transmis à la PANA.

« Ils sont épuisés par de longues semaines de travail héroïque pour aider les malades infectés par le virus Ebola. Lorsque vous ajoutez le facteur stress, le risque d’accident augmente », a déclaré le Dr Kertesz.

Mardi, l’Organisation Mondiale de la Santé a envoyé une équipe dans la ville frontalière avec la Guinée pour faire un examen du collègue qui a été infecté.

L’équipe va essayer de déterminer comment l’agent de santé a été infecté, examiner les conditions de vie et de travail de tous les travailleurs, essayer d’identifier les facteurs qui augmentent le risque d’infection et répondre à ces questions.

« Nous reconnaissons que cela va interrompre le travail sur le terrain pour le court terme, mais cela rassure que nous protégeons les travailleurs de la santé pour aider la communauté sur le long terme », a expliqué le Dr Kertesz. « Nous travaillons rapidement pour assurer que nous pouvons retourner sur le terrain le plus rapidement possible ».

L’OMS a déclaré qu’une une fois que l’enquête a été menée et des mesures appropriées prises, elle déplacera une équipe à Kailahun.

La Sierra Leone a le deuxième plus grand nombre de malades à virus Ebola (EVD) - 910 cas- derrière le Liberia et le troisième plus grand nombre de décès – 392 cas, selon l’OMS.


Kanalreunion.com