Monde

« Voir le Sénégal devenir la porte d’entrée de la Chine en Afrique »

Nouvelle illustration du monde qui change

Témoignages.re / 9 août 2010

Le Premier ministre sénégalais, Souleymane Ndéné Ndiaye, a exprimé mercredi le voeu que le Sénégal devienne la porte d’entrée de la Chine en Afrique en présidant à Dakar la cérémonie de lançant officiellement la retransmission des programmes de Radio Chine internationale (RCI) au Sénégal.

« Je réitère le souhait de voir cette coopération entre nos deux pays s’intensifier et le Sénégal devenir la porte d’entrée de la Chine en Afrique », a dit le Premier ministre du Sénégal.
M. Ndiaye, en compagnie de deux ministres et de la vice-présidente de RCI, Mme Wang Dongmei, a assisté au lancement des programmes de la RCI devant un parterre de journalistes et de personnalités sénégalaises et chinoises.
« Je souhaiterais voir le secteur de l’information et de la communication constituer un axe majeur dans le cadre de la coopération sino-sénégalaise afin de contribuer et de manière efficace à la mise en application des points d’entente entre les présidents Hu Jintao et Abdoulaye Wade », a indiqué le chef du gouvernement sénégalais.
Selon Souleymane Ndéné Ndiaye, l’émission des programmes de Radio Chine internationale va constituer un service important rendu aux Chinois résidant au Sénégal.
Il a par ailleurs souligné qu’elle permettra aux Sénégalais et à l’Afrique de s’ouvrir à la Chine pour mieux la connaître.
« Le Sénégal reste, plus que jamais une terre d’accueil ouverte à toutes les cultures du monde. A l’heure de la mondialisation, notre pays ne peut rester indifférent à la circulation de l’information », a précisé M. Ndiaye.
Les régions de Dakar, Ziguinchor (Sud), Kaolack (Centre Sud) et Saint-Louis (Nord) disposent maintenant de fréquences qui vont permettre de capter sur la bande FM la Radio Chine internationale.


Kanalreunion.com