Monde

Vol MH370 Malaysia Airlines : relance de la piste de Diego Garcia ?

Un débris d’avion retrouvé à La Réunion, à l’opposé de la zone de recherche

Manuel Marchal / 31 juillet 2015

Mercredi, un débris d’avion suspecté d’appartenir à un Boeing 777 relance l’enquête sur le disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines des écrans radar en mars 2014, avec 239 personnes à bord. La Réunion se situe à l’opposé de la zone de recherches. Rappelons qu’entre la Malaisie, l’Australie et La Réunion se trouve la base militaire américaine de Diego Garcia. Cette piste ne mérite-t-elle pas d’être explorée ?

JPEG - 50.9 ko
La Réunion ne se situait pas sur l’arc des recherches du Boeing 777 du vol MH370 de la Malaysia Airlines.

Un débris d’avion a été retrouvé mercredi sur la côte Est de La Réunion, à proximité de l’usine sucrière de Bois-Rouge à Saint-André. Des enquêteurs sont sur place pour identifier la source de ce débris.

Selon un source citée par Reuters, il est presque certain que c’est un morceau d’un Boeing 777. Si cela se vérifie, cela pointera alors le doigt sur la disparition à ce jour inexpliquée du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Cet avion a quitté les écrans radar le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord. Il reliait Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie, à Pékin en Chine.

La Réunion à l’opposé de la zone des recherches

Les différents éléments rendus publics à ce jour ont permis de montrer que le vol MH370 s’est écarté de sa trajectoire prévue. Au lieu de se diriger vers le Nord, il a viré en direction de l’océan Indien. Les recherches se sont ensuite concentrée le long des côtes australiennes, à l’Est de l’océan Indien.

Le débris a été retrouvé hier à La Réunion, une île située à l’opposé de la zone de recherche.

D’autres pistes ont été pour l’instant peu creusée. Celle de Diego Garcia en fait partie. Elle a été soulevée dans un article paru dans « Paris Match » du 18 décembre. Il s’appuie sur des témoignages d’habitants des îles Maldives, archipel au Sud de l’Inde, dernière terre avant l’île de Diego Garcia. « J’ai vu un avion énorme nous survoler à basse altitude. Il faisait beaucoup de bruit. Il a fait un virage au sud-est et il a continué à la même altitude. J’ai vu des stries rouges et bleues sur une couleur blanche [les couleurs de la compagnie Malaysia Airlines], rapporte un pêcheur de l’île de Kudahuvadhoo, à l’extrême sud de l’archipel ».

Diego Garcia au cœur de l’océan Indien

La base de Diego Garcia est la plus grande base militaire des USA située en dehors des États-Unis. Elle est un point de départ des bombardiers qui peuvent pilonner l’Afghanistan, l’Irak et d’autres pays du Moyen Orient. Elle permet aussi à des porte-avions et sous-marins nucléaires de faire escale et peut accueillir des milliers de militaires.

Diego Garcia est une île située en plein cœur de l’océan Indien, entre la Malaisie, l’Australie et La Réunion. Il est facile de s’étonner du fait que les États-Unis ne sachent pas où l’avion ait pu s’échouer, alors qu’ils ont à Diego Garcia une base militaire importante dans la région.


Kanalreunion.com