Monde

Wall Street occupé par les « Indignés »

États unis

Témoignages.re / 4 octobre 2011

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés samedi 1er octobre à New York afin d’exprimer leur soutien au mouvement de contestation "Occupy Wall Street", qui a déjà organisé plusieurs manifestations à New York. La contestation a débuté cet été, lorsque le magazine canadien anticonsumériste “Adbusters” et le groupe de désobéissance civile “Anonymous” ont protesté contre les excès du capitalisme à Wall Street.

Les « indignés » américains avaient prévu de camper dans la rue du “New York Stock Exchange” (Bourse new-yorkaise) pour protester contre la cupidité, la corruption et les coupes dans les budgets sociaux américains, ils souhaitaient également dénoncer un système financier qui, selon eux, favorise les riches et les puissants. Mais face à la masse de manifestants, la police les a contenus à 300 mètres de leur objectif.

Débuté il y a deux semaines à New York, le mouvement a pris de l’ampleur où une marche vers le quartier général de la police a rassemblé près de 3.000 personnes vendredi 30 septembre. Plusieurs syndicats de la ville se sont ralliés pour la première fois aux manifestants, qui sont de plus en plus nombreux dans le pays : Boston, Los Angeles, Seattle, Tampa, Chicago ont déjà leur « Occupy » locaux.

A Los Angeles, le « Mouvement des 99% » a défilé dans les rues de la Cité des anges avec des pancartes sur lesquelles étaient écrits : « Nous sommes les 99% », « C’est notre pays, nous l’occuperons », ou encore « Les banques, on les a sauvées, nous, on nous a abandonnés », a indiqué l’agence de presse “Xinhua”. « Nous sommes les 99% veut dire tout le monde, sauf les 1%, les plus riches de la population, dont les manifestants estiment qu’ils sont les seuls bénéficiaires des politiques économiques des États-Unis », a expliqué un manifestant à l’agence de presse chinoise.


Kanalreunion.com