Moyen-Orient et Afrique du Nord

74 morts dans un attentat en Libye

Attaque suicide contre un centre de formation de la police à Zliten

Témoignages.re / 8 janvier 2016

Hier, une attaque suicide a visé un centre de formation de la police à Zliten, ville de l’Ouest de la Libye. C’est l’attentat le plus meurtrier perpétré dans ce pays depuis le début de la guerre civile en 2011.

Un camion piégé conduit par un inconnu a fini sa course dans la cour d’entraînement de l’école de police de Zliten où étaient présents environ 500 stagiaires de l’un des services de la sécurité de la ville en explosant au milieu de la foule, tuant et blessant plusieurs personnes, signale-t-on.

Selon une source de l’hôpital de Zliten, le bilan des victimes est estimé à 74 morts et des dizaines de blessés.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye et chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Martin Kobler, a vigoureusement condamné l’attentat terroriste meurtrier qui a ciblé jeudi un centre de formation de sécurité dans la ville de Zliten (Ouest), dans une nouvelle escalade de la violence en Libye.

« Je suis choqué par cette attaque terroriste répréhensible. Je présente mes sincères condoléances aux familles des victimes et je souhaite aux blessés un prompt rétablissement », a indiqué, dans un communiqué, M. Klober, ajoutant que « cet acte odieux montre encore une fois que des progrès urgents sont nécessaires pour la formation du gouvernement d’entente nationale et l’activation de la reconstruction des forces de sécurité libyennes ».

Il a ajouté que l’Organisation des Nations Unies, en consultation avec les autorités locales de la santé, veille à ce que les fournitures médicales nécessaires soient disponibles.

Le Représentant spécial a exhorté les Libyens à mettre de côté leurs différences et à s’unir pour lutter contre le fléau du terrorisme.

« Cette attaque vient à un moment où la lutte est toujours en cours dans les installations pétrolières d’Al-Sidra. La Libye ne peut pas se permettre de rester divisée face à cette grave menace terroriste ».

Le ministère tunisien des Affaires étrangères a exprimé dans un communiqué, jeudi, « ses sincères condoléances et sa compassion aux familles des victimes et au peuple libyen frère », affirmant la solidarité « totale et permanente » de la Tunisie avec la Libye.

Le communiqué a exhorté l’ensemble des parties libyennes « à accélérer l’application de l’accord politique et la formation d’un gouvernement d’union nationale capable de relever les défis sécuritaires et économiques auxquels la Libye fait face », tout en restant unies et solidaires dans la lutte contre le terrorisme.

La France a aussi condamné l’attaque contre l’école de la police dans la ville de Zliten.

Selon le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Roman Nadal, dans une déclaration faite jeudi, la France appelle toutes les parties libyennes à former rapidement un gouvernement d’union nationale sous la direction de Fayez Sarraj qui sera un partenaire de la communauté internationale dans la lutte contre le terrorisme.


Kanalreunion.com