Moyen-Orient et Afrique du Nord

À quand « une action plus politique que militaire de la France en Afghanistan » ?

Question d’Huguette Bello au gouvernement

Témoignages.re / 4 mai 2011

Dans le cadre de la séance des questions au gouvernement du 3 mai, Huguette Bello a interrogé le Gouvernement et plus particulièrement le Premier ministre sur la position qu’il compte adopter, après la mort d’Oussama Ben Laden, quant à la présence militaire française en Afghanistan. En voici de larges extraits :

« À ce jour, la France compte près de quatre mille hommes en Afghanistan, qui interviennent au sein de la Force Internationale d’Assistance à la Sécurité dirigée par l’OTAN.
Cette présence militaire, qu’une forte majorité de Français désapprouve, est déjà endeuillée par la mort de 56 militaires français. Il y a moins de deux semaines, Alexandre Rivière, un jeune caporal-chef de 23 ans, a été tué au cours d’une patrouille, son véhicule blindé ayant été victime d’un engin explosif. Permettez-moi ici de saluer la mémoire de ce quatrième militaire originaire de La Réunion à mourir sur le sol afghan.
La disparition du chef d’Al-Qaida impose, bien sûr, la plus grande vigilance et la plus grande gravité. Elle doit aussi coïncider avec un engagement plus marqué pour le respect réciproque des peuples et accélérer la dévalorisation définitive de l’idéologie meurtrière du choc des civilisations.
Cette nouvelle étape ravive la question du délai de la transition vers une action plus politique que militaire de la France en Afghanistan. L’ensemble des Français attendent la réponse du Gouvernement, notamment ceux des régions d’Outre-mer puisque leurs jeunes représenteraient près de 20% des soldats français engagés en Afghanistan ».


Kanalreunion.com