Moyen-Orient et Afrique du Nord

Condamnations internationales de l’attaque terroriste du musée du Bardo de Tunis

22 morts dont 20 touristes étrangers

Témoignages.re / 19 mars 2015

L’attaque du musée Bardo à Tunis suscite une large réprobation dans le monde.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban-ki Moon, a condamné l’attaque terroriste contre le musée du Bardo de Tunis, qualifiant l’attentat de “misérable” et affirmant que l’ONU se solidarise avec les citoyens et les autorités tunisiennes.

De son coté, l’Algérie a condamné « avec force » l’attaque terroriste, exprimant « sa solidarité totale et sans condition » avec la Tunisie, selon un communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères.

« L’Algérie qui a de tout temps soutenu les frères en Tunisie et les a aidés à sortir de la crise est aujourd’hui, plus que jamais, disposée à poursuivre son soutien aux efforts des autorités tunisiennes pour faire face à tous les défis, y compris sécuritaires, et avant tout pour éradiquer le terrorisme », souligne le communiqué.

Les Etats-Unis ont condamné “vigoureusement” mercredi, par la voix du secrétaire d’Etat américain, John Kerry, l’attaque terroriste qui a visé le musée du Bardo dans la capitale tunisienne, entrainant 22 morts.

L’Union européenne, de son côté, a exprimé sa condamnation énergique de l’attaque qui a visé le musée dans la capitale tunisienne et qui a fait des victimes parmi les touristes étrangers.

Le Haut représentant de l’Union européenne aux Affaires étrangères et à la Politique de sécurité, Federica Mongherini, a exprimé la solidarité de l’UE avec le gouvernement et le peuple tunisiens, précisant que cette attaque prouve, une fois de plus, que les organisations terroristes visent les peuples et les Etats du bassin de la Méditerranée, ce qui renforce « notre détermination à coopérer avec nos partenaires pour faire face aux menaces terroristes ».

Elle a renouvelé la détermination de l’UE à utiliser tous ses moyens et outils pour soutenir la Tunisie dans la lutte contre le terrorisme et à reformer et à développer le secteur sécuritaire.

Le Premier ministre italien, Matheo Renzi a, de son coté, condamné avec vigueur les actes terroristes en Tunisie, soulignant que le gouvernement et le peuple italiens sont aux cotés du gouvernement et des autorités tunisiennes face à cette attaque sanglante et la menace terroriste en Afrique et dans le monde.

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a exprimé « le choc ressenti après cette attaque contre le musée du Bardo », affirmant que l’Union européenne et la Tunisie ne seront pas terrorisées par le terrorisme à l’intérieur et à l’extérieur ». Il a dit la disponibilité de l’UE à soutenir le gouvernement tunisien dans ses efforts à faire face à l’extrémisme.

De son coté, le président français, François Hollande, a indiqué avoir mené des contacts avec le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, pour lui exprimer la solidarité de la France et son soutien dans ces moments difficiles.

En Egypte, le président Abdel Fattah Al-Sissi a eu des entretiens téléphoniques avec le président tunisien au cours desquels il a condamné vigoureusement l’attentat terroriste, affirmant que l’Egypte est aux cotés des dirigeants, du gouvernement et du peuple tunisiens. Il a exprimé aussi la solidarité totale de l’Egypte aux efforts déployés dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme qui ne connaissent plus de frontières ou de religion.


Kanalreunion.com