Moyen-Orient et Afrique du Nord

Enquête sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie

À la demande des Nations unies

Témoignages.re / 26 août 2013

Le gouvernement syrien a donné son accord à une enquête de l’ONU en Syrien, sur les accusations d’utilisation d’armes chimiques près de Damas.

Le gouvernement syrien a approuvé le calendrier de visites par les experts de l’ONU d’endroits d’utilisation présumée d’armes chimiques, dont notamment celui de près de Damas, a annoncé dimanche un porte-parole des autorités dans un communiqué.

Cette décision intervient au lendemain d’une annonce du gouvernement syrien au sujet de la découverte d’armes chimiques détenues par l’opposition. Des images ont été diffusées à la télévision, et la presse internationale a été conviée à constater ce fait.

Rappelons que des médias ont rapporté mercredi dernier une attaque chimique dans la région de Damas, faisant plus de 600 morts. La Coalition nationale de l’opposition syrienne (CNS) affirme pour sa part que le nombre de morts pourrait atteindre 1.300 personnes. Cette attaque a débouché sur une réunion extraordinaire du Conseil de Sécurité de l’ONU, et a soulevé l’indignation dans le monde.

Les États-Unis ont renforcé leur présence militaire au large de la Syrie, avec quatre navires lance-missiles chargés de plusieurs dizaines de ces armes de destruction massive.

Si quelques dirigeants occidentaux montrent du doigt le gouvernement syrien, cette opinion n’est pas partagée.

Vendredi, la Russie estimait que les informations faisant état de la récente utilisation d’armes chimiques en Syrie pourraient constituer une action préméditée et revêtir un caractère provocateur, selon le porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch.

L’annonce de l’attaque a eu lieu juste après l’arrivée en Syrie d’inspecteurs de l’ONU.

C’est pourquoi l’enquête qui s’annonce est très importante pour connaître le responsable de telles exactions.


Kanalreunion.com