Moyen-Orient et Afrique du Nord

« Gaza est sur le fil du rasoir »

Israël rappelle 40.000 réservistes, prêt à lancer une grande offensive

Céline Tabou / 11 juillet 2014

La situation à Gaza inquiète la communauté internationale, alors que la dernière opération aérienne israélienne a fait au moins 80 morts.

JPEG - 49.4 ko
Des décombres après le passage des bombardiers israéliens. (extrait d’un reportage de Al Jazeera).

En riposte aux tirs de roquette lancée depuis Gaza par le Hamas, une opération aérienne israélienne est organisée depuis trois jours, faisant au moins 64 morts dont 14 dans la nuit de mercredi à jeudi 10 juillet. Cette hécatombe arrive à quelques heures d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité, demandée par les Palestiniens et les pays arabes à l’ONU ainsi que par le secrétaire général de l’organisation Ban Ki-moon lui-même.

Escalade de la violence

« Gaza est sur le fil du rasoir », a déclaré Ban Ki-moon, mercredi 9 juillet dans la soirée, en évoquant le risque que la situation « échappe à tout contrôle ». Ce dernier a d’ailleurs invité le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu à faire preuve « du maximum de retenue » et a dénoncé « les pertes civiles croissantes à Gaza ». Cependant, le secrétaire général des Nations Unies n’a pas condamné les raids israéliens.
De son côté, l’Organisation de la coopération islamique (OCI) s’est réunie en comité exécutif à Djeddah, en Arabie saoudite, afin d’échanger sur une action internationale face cette offensive. Le porte-parole des services d’urgence, Ashraf al-Qudra, a fait état jeudi de 14 morts, dont 13 dans la ville de Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza, suite à trois raids distincts, a indiqué à l’AFP. Le bilan est porté à 75 morts au cours des trois derniers jours, dont de nombreux civils.
Face à cette situation, Benjamin Netanyahu a menacé « d’intensifier les attaques contre le Hamas et les autres groupes terroristes à Gaza », après le lancement mardi 8 juillet, d’une offensive aérienne contre l’enclave palestinienne. Celle-ci n’a pas réussi à stopper les tirs de roquettes par les combattants à Gaza. Ces derniers ont montré leur force de frappe en parvenant à atteindre les régions de Jérusalem, de Tel-Aviv, Haïfa, à une distance record de plus de 160 km de Gaza, ainsi que la région de Dimona (sud) où se situe une centrale nucléaire. Aucune victime israélienne n’a été découverte.

Israël soutenu par l’UE et les USA

Après trois jours d’attaques aériennes, des chars israéliens ont stationné le long de la frontière entre le sud d’Israël et Gaza, au moment où le Premier ministre israélien est sous la pression de certaines ministres radicaux qui veulent lancer une offensive terrestre contre ce territoire contrôlé par le Hamas depuis 2007.
Le porte-parole de l’armée israélienne, le général Moti Almoz, a averti que « l’opération allait s’étendre dans les prochains jours », en parallèle le président sortant Shimon Peres a prévenu qu’une opération terrestre « pourrait arriver bientôt ». En vue de ces attaques, des « ordres de mobilisation de 40.000 réservistes ont été donnés », a expliqué le ministre de l’Environnement Gilad Erdan. Au total, l’armée a dit avoir ciblé « 550 sites du Hamas », y compris 31 tunnels et 60 lance-roquettes.
Sur le plan international, le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont contacté Benjamin Netanyahu pour lui exprimer leur solidarité face aux tirs de roquettes du Hamas classé organisation « terroriste » par Washington et l’Union européenne. De son côté, Mahmoud Abbas a conclu un accord de réconciliation avec le Hamas en avril, accusant Israël de commettre un « génocide » à Gaza. « C’est un véritable massacre par des F-16 contre des enfants et des civils et le monde entier reste assis et regarde », s’est indigné auprès de l’Agence France Presse, Yasser Abou Awda, voisin du commandant local du Jihad islamique, Hafez Hammad. Ce dernier, avec cinq membres de sa famille, dont deux femmes et une adolescente, ont péri lors d’un des raids dans le nord de Gaza.

Céline Tabou


Kanalreunion.com