Moyen-Orient et Afrique du Nord

Gaza : l’ONU et Obama demandent un cessez-le-feu immédiat

Un espoir pour l’arrêt du massacre des Palestiniens ?

Témoignages.re / 21 juillet 2014

508 morts sous les bombes de l’armée israélienne d’occupation à Gaza. Washington décide enfin d’infléchir son attitude et appelle à un cessez-le-feu immédiat. L’ONU dénonce un acte atroce.

Au moins 120 Palestiniens ont été tués dimanche à Shujai’ya, une ville de Gaza, dont un tiers d’enfants et de femmes. Une bombe lâchée d’un avion a enseveli 26 membres d’une même famille. 13 soldats israéliens sont aussi décédés. Parmi eux se trouvaient deux citoyens des Etats-Unis engagés dans l’armée d’occupation.

La pression s’accentue pour un cessez-le-feu, elle oblige les lignes à bouger. Aux Etats-Unis, des manifestations contre les crimes israéliens à Gaza ont sans doute pesé dans la balance. Car Barack Obama s’est résolu à appeler à un cessez-le-feu immédiat entre l’armée israélienne et le Hamas. C’est ce qu’il a dit par téléphone au chef du gouvernement israélien.

Sa prise de position intervient au moment où le Conseil de sécurité de l’ONU a ouvert une réunion urgente pour imposer un cessez-le-feu à Israël.
Les membres du Conseil de Sécurité sont en effet extrêmement préoccupé par l’ampleur du massacre. Actuellement au Moyen-Orient où il essaie de favoriser les négociations pour un cessez-le-feu, Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU, a sévèrement condamné l’assaut de l’armée israélienne sur Shujai’ya comme un « acte atroce ». « Trop d’innocents sont morts [et] vivent dans une peur permanente », a-t-il dit


Kanalreunion.com