Moyen-Orient et Afrique du Nord

Hugo Chavez propose le « comité de la paix » comme médiateur

Un plan de paix pour sortir de la guerre civile en Libye

Céline Tabou / 4 mars 2011

Le président vénézuélien, Hugo Chavez, a émis l’idée d’une médiation entre l’opposition au pouvoir dans l’Ouest du pays, et Muammar Kadhafi. Le ministre de l’information vénézuélien, Andrés Izarra, a annoncé au quotidien “The Guardian”, les propos tenus entre les deux hommes dans le cadre d’une résolution de la crise.

En effet, Hugo Chavez a proposé à Kadhafi la création « d’un bloc de pays amis pour aider à la médiation d’une solution à la crise de la Libye ». Appelé « Comité de la paix » ou « Mission internationale de paix », celle-ci serait formée par plusieurs pays amis faisant office de médiateur entre le dirigeant libyen et les insurgés. Condamnant toute intervention militaire, Hugo Chavez a annoncé que ce serait « une catastrophe » pour le peuple libyen.

« Moi, je ne peux pas dire que j’appuie, je soutiens et j’applaudis toute décision quelle qu’elle soit que prend un ami quel qu’il soit où que ce soit dans le monde. Mais oui, nous appuyons le gouvernement de Libye, l’indépendance de la Libye. Nous voulons la paix pour la Libye et nous devons nous opposer radicalement aux volontés d’intervention »,
avait indiqué Hugo Chavez vendredi 25 février, lors d’un conseil de ministres.

Selon le quotidien vénézuélien “El Universal”, cité par “Courrier International”, Muammar Kadhafi aurait accepté la proposition d’un plan de paix. « Cette proposition consiste en l’envoi d’une mission de médiation internationale formée de représentants de pays d’Amérique latine, d’Europe et du Moyen-Orient », a ajouté le journal. De son côté, le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, après avoir pris connaissance de cet appel, a accepté la médiation proposée par Hugo Chavez. Cependant, le président du Conseil national libyen (CNL, organisation mise en place par les rebelles libyens.), Moustafa Abdel Djalil, a rejeté « l’idée de discussions avec le colonel Mouammar Kadhafi », a annoncé un correspondant de la chaîne Al Djazira. Le président du CNL a affirmé qu’il n’avait pas été informé de la proposition du président du Venezuela d’établir une mission médiation entre les rebelles libyens et le gouvernement de Mouammar Kadhafi.

Céline Tabou


Kanalreunion.com